Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Périlgourdin

Blog pour une information locale rieuse et partagée loin des tristes monopoles

MEDIAS. Dordogne Libre, où sont les femmes?

Publié le 21 Mai 2017 par leperilgourdin

 

                                                                 Pieds Nickelés

Dans les médias, blogs

 et facebook déchaînés 

du Pays de l'Homme

 

 Les indiscrétions

du hacker pétrocore

 

 

DL, où sont les femmes?

 

«N'y-a-t-il plus de femmes en Dordogne pour que la Dordogne Libre n'interroge que des hommes sur le nouveau gouvernemen, (Gatienne Doat facebook 18/5/2017)

 

France 3, Emmanuel Macron subliminal

France 3 Aquitaine Périgor vante sur son site «le manuel du macaron parfait». Encore une pub subliminale pour le nouveau président le de République?

 

Les témoins de France Bleu Périgord

Cette semaine, France Bleu Périgord, entre deux publicités sauvages pour un rotisseur de marché, lançait sur la sa page facebook un appel à témoins périgourdins qui regarderaient la passation de pouvoirs Hollande-Macron à la télé. Il est temps que le nouveau président revienne sur les 35 heures et les week-ends des journalistes...

 

Les témoins de France Bleu Périgord

Cette semaine, France Bleu Périgord, entre deux publicités sauvages pour un rotisseur de marché, lançait sur la sa page facebook un appel à témoins périgourdins qui regarderaient la passation de pouvoirs Hollande-Macron à la télé. Il est temps que le nouveau président revienne sur les 35 heures et les week-ends des journalistes...

Radio locale comestible

Entre deux publicités dauvages pour un rotisseur de marché , la page facebook de France Bleu Périgord rapporte le ravissement d'une de ses auditrices après le concert Christophe Mahé au Palio, qui relève aussi de la soupe. En Dordogne, la bouffe reste reine

 

France 3 Périgords n'a plus le temps

La nouvelle formule des infos régionales télé nous offre le soir les infos de la Grrrraaaande région Aquitaine, puis le décrochage éditon locale Périgord, et retour -très utile sur l'inodore plateau bordelais pour le... rappel des titres de la première partie qu'on a déjà vue. Ce qui raccourcit encore l'info Dordogne, et a fait disparaître sa rubrique météo. Mais le temps, qui s'en soucie.?

 

Fleurac, ou l'avis de château

Sud-Ouest ayant ébruité la mise en vente (pour 26 millions) du château de Fleurac, la presse people a pris le relais, les propriétaires étant Vincent Miclet profession riche homme d'affaires) et sa compagne Ayem Nour. («animatrice»). Lesquels se sont retirés de toutes les petites annonces. On les a connus moins discrets.

 

 

Dordogne, Araucanie, connais pas

Au Chili, une tribu Mapuche en réunion ont été la cible de deux attaques armées avant que la police n'intervienne, pour arrêter.... les indiens qui avaient abattu un arbre pour se protéger mes

Waikilaf Cadin protégé par la commission interaméricaine des droits de l'homme a dû être soigné en Suisse pour blessures de guerre, avec l'aide d'Auspistella qui dépend de la Maison d'Araucanie présente en Dordogne où est inhumé Antoine 1er qui fut souverain des indiens au XIXème siècle. Aucune ligne locale n'est apparue sur cette action humanitaire, la forêt des aides étant cachée par l'arbre parfois folklorique de ce groupe périgourdin. Il semble que tout ce qui n'est pas validé par les réseaux sociaux dominants n'arrive plus à l'oreille de nos plumitifs, plus souvent derrière leur écran que dans la rue

 

 

 

 

France Bleu Périgord tourne court

Le site de France Bleu... Périgord a fait grand cas cette semaine se la finale Federer-Nadal qui se passe aux antipodes. Le personnel de ce média a tout à fait le droit de préférer les courts de tennis aux routes de Dordogne. On est en république.

 

DL anti Montebourg

Une journaliste de la Dordogne Libre vient d'écrire un roman édité à Marseille. Nul n'est prophète, ni investisseur, en son pays. L'ultra patriotisme de Montebourg est loin.

Fauvel tweete en seizièmes

Christophe Fauvel, président de la CCI, du Medef et surtout du club de Bergerac a abondamment retweeté sur la qualification de ce dernier en 16èmes de finale. On le retweetera quand il sera en 16ème de finale des aéroports qui ne ruinent pas le contribuable.

Sud-Ouest a Barbé

Le service relations publiques de Sud-Ouest, qu’ on se garde bien de confier à des journalistes qui sont -parfois par accident- éventuellement critiques, vient de fêter des entrepreneurs aquitains de l’année. Dont André Barbé, le patron de Lascaux 4. Lequel n’est pour rien dans la réalisation artistique, en n’ a rien investi lui même puisqu’il s’agit d’argent public. Même des gens du Medef se sont émus d’une telle distinction...

 

 

Echo Dordogne, Serge Berbineau, adieu camarade

Serge Berbineau, chef d’agence historique de l’Echo Dordogne, s’est éteint le lundi 26 décembre. Ceux qui l’ont côtoyé n’oublieront ni son engagement fidèle mâtiné de libre arbitre, ni sa blanche chevelure, et la silhouette qui ratissait quotidiennement le terrain en y recherchant davantage d’explications au monde que de scoops. Il fut aussi le bon « camarade » de tous les journalistes d’ici, de droite et de gauche qui étaient des confrères avec qui parler vrai avant que d’être des concurrents. Avec lui fut le temps des vrais amis, loin de ceux, virtuels, de facebook qui se retwittent en boucle pour s’assurer de leur réseau et de leur renommée. Qu’on ne condamnera pas, puisqu’on les pratique désormais, mais dont on n’oubliera pas de sourire, en souvenir de lui.

 

Un vieux canard périgourdin

Un ancêtre du Périlgourdin, le Canard Périgourdin, de Paul Lapuyade, en 1932, croquant les figures locales.

 

Saint Capraise, sport à baballe

Le 24 sports, mensuel gratuit de Sylvain Tessaud a passé le cap des 70 numéros en décembre. Avec entre autres au sommaire un article sur le ball- trap de Saint Capraise, club champion départemental. C’est après tout ça aussi un sport à baballe comme le foot ou le basket...

 

Plumitifs retwiteurs de Dordogne

Le Périlgourdin a ouvert un compte twitter pour lire en quoi consistait la compulsivité de ses concitoyens sur i phone. Résultat de notre enquête, une bonne proportion des journalistes de Dordogne l’utilisent essentiellement pour re-twitter les titres de leurs articles du jour de la rubrique chiens écrasés. Il aurait été en effet dommage que le monde entier ne profite pas de ces informations essentielles...

 

 

La préfecture... lutte

Le rédacteur en chef de l’Echo Dordogne et alors président du club de la presse Ewen Cousin qui avait été assigné au tribunal par deux fonctionnaires de la préfecture a été relaxé par la justice.

On lui reprochait d’avoir osé reproduire les propos d’une association d’aide sociale au sujet de la façon dont la Dordogne recevait les étrangers.

La plainte des zélés employés était par ailleurs tombée au lendemain de la soirée de gala du club de la presse où le préfet avait été gentiment moqué dans un sketch. Lequel préfet a depuis quitté la Dordogne ce été. On ne se souvient même plus de son nom.

France Bleu Périgord, du poulet à la coccinelle

Entre deux publicités gratuites sous forme de commentaires pour un marchand de poulet du marché, comme d’habitude, la page de France Bleu Périgord donne la météo et des nouvelles des petites bêtes. Cette semaine c’est la coccinelle de Gotlib dont le deuil tint la vedette.

 

Nuit facebook chez les gendarmes

La page facebook de la gendarmerie de Dordogne roule tranquillement vers ses 10 0000 likes. Les personnes qui y aideront sont invitées à aller passer une nuit à la gendarmerie. Les délinquants internautes vont moins cliquer...

 

Du leader maximo caraïbe...

Cette semaine, les gazettes dordoniaises nous ont servi un hommage dans l’ensemble peu amène pour le cher disparu désormais estampillé « Castro dictateur ». Il n’est pourtant pas si loin, le temps où quelque bonne âme plumitive de Sud-Ouest et de l’Echo participaient à recueil collectif de poèmes contre le méchant embargo américain. Mais un treillis est vite retourné...

 

...au leader maximo boulazacois

La même presse locale avait décidé  de faire soft sur l’état de santé du leader maximo local, le président du Grand Périgueux Jacques Auzou, victime d’un AVC. en prenant -provisoirement- la présidence du conseil d’agglomération vendredi dernier, le maire de droite de Périgueux Antoine Audi a été selon les auditeurs, moins délicat, assurant que la chose était sérieuse. Tout fout le camp, même les bulletins de santé officiels.

 

Radio locale cherche justificatifs

Pour son dossier de demande d’aides, la radio associative RLP basée à Chamiers vient de demander à tous ses intervenants associatifs une attestation justifiant qu’elle les a aidé à s’exprimer sur les ondes, remplissant ainsi un rôle de service public. Les temps sont durs.

 

Les perles d’internet: chez les analphabètes de la toile
Charles d’Arzac: « Vive Trump » (Facebook DL du 10/11/21016

 

 

La presse com du grand Périgueux peu lumineuse.

 

 

La revue com du grand Périgueux a relayé un encart du Conseil départemental promettant 10 ampoules led pour pas un rond au nom de l’écologie, il suffisait d’aller sur le site « mes ampoules gratuites. fr ».

Le Périlgourdin s’y est essayé, et a dû envoyer par la poste son avis d’imposition. Un email en retour signé Cristina Morais a exigé un numéro fiscal, la référence de l’avis (?), la description du logement, un numéro de téléphone portable. Il indiquait également que le type d’ampoules demandé était en rupture de stock. Daté du 3  novembre, il expliquait enfin que l’offre devenait payante le 4. C’était bien de la pub, aimablement relayée par le service com de nos chers élus dordoniais.

 

La fuite des cerveaux plumitifs

La rentrée été marquée par l’émigration de la meilleur plume de Sud Ouest Dordogne vers le siège, à Bordeaux. A lm’invrse de Michel de Montaigne, nos jeunes les plus brillants se préfèrent n effet derniers à Bordeaux que deuxième à Périgueux, comme dans les clubs de foot « formateurs ». Sauf qu’on n’a toujours pas vu à ce jour de joueurs du FC Trélissac-Leclerc embauché par le PSG.

 

Radio Liberté au vide greniers

Lors du dernier vide-grenier musical d’Atur, on pouvait trouver à pas cher des disques de l’ancienne Radio Liberté de Ribérac. il fut dire qu’elle a le feu aux fesses, ayant été liquidée et après que son président, proche du Conseil général à l’époque Cazeau , ait été inquiété pour le détournement de quelque 3000 0000 euros du restaurant administratif au profit de « sa » radio et de lui-même radio. Les successeurs ont fort à faire, y compris pour retrouver une fréquence auprès du CSA. On attend avec impatience sa ligne de défense: l’accusation du vieux système Cazeau? Autour du président Cyrtil Magne, une vingtaine de bénévoles s’active, mais il n’y a plus  de salariés, les recettes étant suspendues à l’obtention de la nouvelle fréquence. Et d’une émission de propagande payante du Conseil départemental, comme les autres? Accessible en ligne en cliquant ici sur  www.libertefm.fr.

 

En savoir plus sur les échos du Périlgourdin et les sorties? Ecoutez RLP, radios libres en périgord sur 102,3MHZ, ou cliquez ici, pour écoute directe, sur le site:

 

wwwradioslibresenperigord.com

 

 
 

 

 

Commenter cet article