Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Périlgourdin

Blog pour une information locale rieuse et partagée loin des tristes monopoles

PEOPLE DORDONIAIS. Jésus Dessolas, le cher sherpa de Darcos, revient.

Publié le 14 Mai 2017 par leperilgourdin

PEOPLE DORDONIAIS. Jésus Dessolas, le cher sherpa de Darcos, revient.

Nos échos des Périgourdins qui ne servent à rien,

mais sont célèbres parce qu’ils sont connus,

et connus par ce qu’ils sont célèbres

Pascal Laillou et les charges

Pascal Laillou, de Périgueux, se plaint en ligne des charges dont sont victimes les entreprises. (Facebook, page Francois Martins, 17 mai, 6h43) En affichant son profil facebook (1/12/2012 15h19) sur fond de golfe de Porto Vecchio intitulé «mon deuxième chez moi». =Quand les termps sont durs, il faut garder le moral...

Dessolas, le retour?

Poète tour à tour protégé par Guéna qui l'avait fait entrer aux abattoirs puis par Darcos qui en fit son chef de cabinet avant de le bombarder à la culture dans des ambassades exotiques, Thierry Dessolas, fils de trufficulteur est pressenti pour revenir au pays prendre la direction de la Visitation. A la grande joie des artistes branchouillards qui en causent en coulisse.

Kito de Pavant, un Nontronnais à la mer

Le ci-devant Kito de Pavant a abandonné une fois des plus le Vendée Globe. Si ses sponsors avaient su qu’il a v fait ses premiers ronds dans l’eau sur l’étang de Milhac-de-Nontron grand de 200 mètres sur 100, ils auraient peut-être hésité, à tort. le Nord-Dordogne est une immensité humide aussi vaste que l’océan

Ces chers disparus

Cousteau au cinoche, sans sa Périgourdine

Le film sur Cousteau a agité récemment les écrans de Dordogne  n'y a pas été  visionné place Francheville par la veuve de l’homme au bonnet rouge au multiplexe de Périgueux

Et pour cause, puisque cette jeune et blonde hôtesse de l’air qu’il avait épousée alors qu’il soufflait ses 82 bougies n’a jamais remis les pieds sur le plateau des Izards et le quartier du Bassin de son enfance. Le promis n’avait d’ailleurs même pas été présenté à sa belle mère, la Trélissacoise Hélène Veyri, elle-même de 37 ans sa cadette.

Les grands hommes ont droit à une vie privée. Mais pas après leur mort si l’on en croit les lettres d’ amour de Tonton récemment publiées...

Les révélations locales (DL) lors du mariage de Cousteau

De Pavant, marin migrant. Le ci-devant Kito de Pavant, « marin » qui fut Périgourdin jusqu’à 11 ans a repiqué à 55 ans pour un troisième Vendée Globe après deux abandons. Il a donc éé question de lui pour la troisième fois dans la presse locale.

 

Commagnac, un coup sur deux

 

Yannick Commagnac, patron professionnel et pilote amateur périgourdin participera à nouveau au Dakar... en 2017. Si chez les people de province, on n’a plus les moyens que de casser une voiture de course tous les deux ans, c’est que c’est vraiment la crise.



Pichard, boulanger télégénique du Coderc

Alain Pichard, du Fournil Limogeanne de Périgueux et du fournil de Trélissac s’est retrouvé finaliste de « la meilleure boulangerie de France sur M6. Et c’est justifié. Seuls les concurrents jaloux assurent que la télé réalité, c’est en général justement l’inverse de la réalité.

 

Valérie Dupeyrat, de Chancelade à la culture limousine. Valérie Dupeyrat, ancienne de la FOL Dordogne et élue de Chancelade est désormais chargée de prograùmmation culturelle à Feytiat, dans la banlieue de Limoges. Dans les colonnes du Populaire du Centre, elle explique que là comme ailleurs, les moyens d'action culturelle sont à la baisse. C’était bien la peine de partir bosser aux frontières de notre immense région, quasi à l’étranger...

 

Lux, culture et volupté

L’artiste photographe Nicolas Lux se lance avec trois potes dans un projet culturel, traverser la Dordogne, au fil du 45ème parallèle ligne virtuelle et invisible. Que ne ferait-on, avec l’argent public, pour se rendre visible.

 

Christophe Gravier et la tautologie touristique

Christophe Gravier, directeur départemental du tourisme est content. Il explique dans la presse locale que grâce à la canicule, la saison touristique a été excellente sur les canoës, en bord de rivière et dans les sites couverts, comme châteaux et grottes. Avec des analyses économiques aussi originales, nul doute qu’on va mener une politique d’enfer.

 

 

 

D'autres nouvelles de ceux qui font ou voudraient  faire Périgueux et la Dordogne?

Cliquez ici sur: « NOS PIPOLES PERILGOURDINS»

 

Commenter cet article