Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Périlgourdin

Blog pour une information locale rieuse et partagée loin des tristes monopoles

CACAPIPITALISME EN PERIGORD. Excideuil ou mon Rotary chez les péqueus

Publié le 17 Juillet 2017 par leperilgourdin

Les affaires sont les affaires

Echos du cacapipicapitalisme en Périgord 

Page économicumoristique pour une rubrique pas triste de l’économie locale

Un Rotary à Excideuil, mais si.

Ne croyez pas que les Rotary clubs de rassemblent que les vrais riches des grandes villes qui se réunissent dans les restaurants trois étoiles en laissant pour bonne conscience leurs restes à des associations humanitaires.

Car chez nos péquenots, on est loin du Ritz et de Murdoch. Un club a en effet été créé à Excideuil par un «homme d'affaires», il paraît que c'est un métier, qui, venu se mettre au vert depuis Paris, a racheté avant de le liquider, le Journal du Périgord et qui a ses habitudes à l'auberge locale . Et son successeur, depuis cet été, est le vieux nouveau député d'extrême centre du Nontronnais et maire de Lanouaille. Comme quoi, le Rotary, c'est moins impressionnant que çà n'en l 'air, parfois.

 

Les peintres de Lascaux

passent à pôle emploi

 

Le fac-similé intégral du grand chef d’œuvre de la préhistoire inauguré le 10 décembre par le François Hollande et ouvert au grand public le 15 est dû entre autres à de formidables artistes qui en ont été les auteurs en retrouvant les gestes préhistoriques, et qui ont été encensés durant tout le chantier par le chœur unanime des médias français.

 

Ce, avant, pour 22 d'entre eux sur 34 , de se retrouver à la rue à l'issue d'un «CDI... de chantier», formule commode en principe réservée aux entreprises du BTP.

L’histoire en trois citations:

« Ce n'est pas un fac similé, c'est une oeuvre ! »

François Hollande, Président de la République Française.

 

« ...réalisée par les artistes géniaux des Afsp ! »

Germinal Peiro, Président du Conseil Départemental de la Dordogne.

 

« Votre CDI est terminé ! »

André Barbé, Directeur Général des Afsp.

 

« Merci ! »

L'équipe d'artistes des Afsp.

 

 

Thiviers se tue à la tache

A Thiviers, le personnel des abattoirs s'est mis en grève pour protester contre ses conditions de tavail. Se tuer lui-même à la tâche ce n'est en effet pas le but premier d'un tueur de veaux ou de porcs.

 

Retraite

Courrier d'un Périlgourdin à la juteuse organisation Sarko-Médéricaine

 

 

Objet: Cotisations sociales sur mon allocation retraite, questions

 

 

 

Madame, monsieur, cher logiciel

 

 

Je reçois ce même 5 mars 2017 deux courriers m'informant de la modification de mon allocation, qui m'obligent donc à vous faire une double réponse.

 

Les deux sont signés «votre conseiller retraite», mais sans identité ni signature, et m'informent d' une soumission partielle... ou totale aux cotisations sociales, non chiffrée, ce qui est on ne peut plus vague.

 

En outre, le premier courrier , évoquant un dossier Azertyop 0000!889 indique que sera également déduite ( et là c'est étrangement plus précis) une somme de 65, 73 euros pour la période du 01/01/2017 au 28/02/2017.

 

Par ailleurs, le second courrier, faisant référence lui à un dossier Aazerbad m'indique que sera déduite une somme de 23,46 euros pour la même période.

 

Un des deux coourriers annule-t-il l'autre, s'additionnent ils? Dois-je supposer que malgré l'absence de toute information à cet égard l'un concerne l'Arcco et l'autre l'Agirc? Si oui lequel?

 

Enfin, je reçois ce premier mars mon allocation prélevée de 65, 7» euros pour l'ARRCO, et de 22,47 euros pour l'Agirc, sommes qui ne correspondent à rien de compréhensible au vu de vos courriers, ce qui ajoute à la confusion totale de vos informations comme de vos prélèvements.

Un minimum de transparence étant requis dans ces matières, je vous demande donc par la présente de vouloir bien me répondre par courrier:

 

- quelle somme est prélevée cette année mensuellement de mon Agirc et sur quel pourcentage de mon revenu fiscal de référence

 

- quelle somme est prélevée cette année de mon Arcco et sur quel pourcentage de mon revenu fiscal de référence.

Inutile par ailleurs de le faire suivre de la mention «votre conseiller», s'il est toujours anonyme...

 

Au plaisir de vous lire

Lascaux: comment un patrimoine mondial devient une marque de tee-shirts

La Sémitour, jalouse des casquettes qu’elle vend dans ses boutiques et espère vendre encore davantage par centaines dans la boutique du nouveau Lascaux 4 avait pris la précaution de déposer à L‘ INPI, comme un céréalier américain pourrait déposer ses OGM, la marque Lascaux, et Grottes de Lascaux. L’an dernier s’est même ajouté le titre « Grand Lascaux ». Sans doute la contagion grosse tête de Périgueux .

 

 

Commerçants “non prioritaires” sur les boulevards

« les Trois Ilots », c’est le projet d’implantation de surfaces commerciales sur les boulevards qui a été présenté par le maire de Périgueux lors d’un petit déjeuner à la mairie avec les commerçants. L’opticien François Lachal, interrogateur, s’ y est entendu dire que les commerçants de Périgueux n’y auraient pas priorité. Du coup, il est sorti de la pièce avant la fin de la réunion par l’issue de secours.

A Périgueux, même les clodos sont rentables

 

 Non contente d’avoir fait cadeau de la cuisine centrale et donné à une boîte privée de bouffe indus le marché des cantines de nos enfants, dont le prix a illico augmenté, elle sert aussi les vieux et les hébergés du centre d’action sociale. Rien ne se perd dans les affaires, même les clodos rapportent...


Livraison industrielle pour les SDF pétrocoriens

 

      

La Poste lâche le tout Périgueux

Enrichissant notre récent écho, que la fermeture du bureau de poste du marché de Périgueux, un Périlgourdin nous précise que ne lâche pas que le marché ! Elle lâche Périgueux : levée du courrier à 16h30 (vers midi le samedi), retrait des Colissimo et autre produits "spécial coup de bambou" au Carré Pro avant 16h30, facteur qui mettent systématiquement un avis de passage dans votre boîte alors que vous êtes là, et hall de la poste transformé en banque et musée des robots du Futuroscope...

 

Taillefer, on ferme
«Plusieurs magasins ont fermé leurs portes ces dernièrs semaines rue Taillefer à Périgueux, et d’autres pourraient suivre. » (Sud-Ouest 17/9/2016). Patience, avec le projet de centre commercial sur les boulevards, tout le quartier devrait bientôt baiser le rideau. ce que la poste a compris puisqu’elle ferme son agence du Coderc.

 

Grandes surfaces et vie de château
« Patrimoine: le château de Bannes en Dordogne, superbement restauré, appartient à un grand patron de la grande distribution » (France 3 Aquitaine Périgords 17/9/2016). Il y avait en effet peu de chances qu’il appartienne à un de  nos producteurs de lait, les nouveaux serfs de nos nouveaux chatelains

 

Le vélo à Périgueux, une affaire qui monte
Le vélo étant à la mode, un boutiquier a lancé un site de location de vélos à Périgueux, en plein milieu de la montée du Greffe. Selon les connaisseurs des reliefs de la ville, ce serait un coup du lobby automobile pour nous dégoûter dès le départ de la petite reine.

 

Un espace de Clarté
Parmi les boutiques de l’été, le Périlgourdin a repéré rue de la Clarté un  un magasin autoproclamé « Espace », dzans les rues piétonnes comme on le veut chez les brancouillards. Le personnel d’accueil était d’ailleurs à l’avenant, plus vrai que nature.

 

Faut-il dire Marbot ou Leclerc?

En expliquant à un éditeur venu aux renseignements sur le salon du livre de Champcevinel, l’hôtesse de la librairie « Marbot » des boulevards de Périgueux désormais propriété Leclerc  ,  a répondu «  c’est plus nous, ça c’était Marbot ». Avant, interrompue par le téléphone de répondre « Marbot j’écoute ». On espère que les consignes du sponsor-patron sont plus clairs sur la pelouse de Trélissac. A par çà,  l’ancienne patronne de Marbot s’appelait Géraud, et  elle dirige à Bergerac la librairie... Montaigne. On n’y comprend décidément plus rien.    

 

Mœurs  très bancaires au Toulon
Une banquière du quartier du Toulon a détourné 80 000 euros sur le compte de personnes âgées. Ce qui n’a valu que quelques lignes dans la presse locale. Avec la Grèce, les banques nous ont en effet habitué à mieux. 

 

 

 

D’autres échos du petit monde du capitalisme

et des affaires en Dordogne en rmontant le temps ?

Cliquez dans nos onglets pages et archive en page d'accueil.

 

 

 

 

Commenter cet article