Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Périlgourdin

Blog pour une information locale rieuse et partagée loin des tristes monopoles

LES BONS MOTS DE JICÉ. Rouffignac ou l'huile de coude contre le désherbant

Publié le 2 Octobre 2017 par leperilgourdin

ROUFFIGNAC, PAS DE PRODUITS CHIMIQUES POUR DÉSHERBER

RETROUSSONS-NOUS LES MANCHES !

Les démarches écologiques se multiplient. Ainsi à Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac la commune veut passer au zéro phyto, donc, moins, puis plus du tout de produits chimiques ou phytosanitaires, mais davantage d’huile de coude, un lubrifiant physiologique qui a fait ses preuves depuis belle lurette, mais qui se transforme en liquide, la sueur ! Avec la réduction drastique des aides de l’Etat, le bénévolat a de beaux jours devant lui !

 

NOUVEAU JEU CARCÉRAL À PÉRIGUEUX

FAUT RIGOLER, FAUT RIGOLER !

Rue Chancelier de l’Hôpital à Périgueux, on peut jouer au jeu Enigm’antic qui propose d’être enfermé dans une cellule comme à la prison. Le candidat dispose d’une heure pour résoudre les énigmes avant de pouvoir sortir de derrière les barreaux. Habituellement c’est plutôt le juge d’instruction à l’extérieur qui est chargé de résoudre l’énigme d’une affaire judiciaire afin d’embastiller pour de bon le prévenu. Les rôles sont inversés ! Au jeu du Monopoly c’est en cours de jeu qu’on risquait d’aller en prison. Dans celui-ci on débute par la prison.

 

LE TABAC DE DORDOGNE SE PORTE BIEN

LES FUMEURS UN PEU MOINS BIEN

En Dordogne, tout va bien pour les producteurs de tabac car la récolte a été correcte voire très bonne. On aurait pu croire que les campagnes antitabac et la hausse du prix des cigarettes finiraient par avoir raison de la tabaculture. C’était sans compter sur l’ingéniosité des industriels du tabac. Les fumeurs sont toujours aussi nombreux chez les jeunes, surtout les femmes dont les pathologies liées au tabac augmentent chaque jour. Sans mégoter, la chaine tabacole fait un tabac en enchainant les addicts qui voient leur argent partir en fumée !

 

TOURNY 35ème ET DERNIER NATIONAL DE PÉTANQUE

ADIEU COCHONNET, BOULES ET… FANNY !

Puisque vont débuter les futurs travaux sur l’emplacement du parking Montaigne, celui-ci sera réaménagé sur les allées de Tourny. Le 35ème National de pétanque de Périgueux s’est donc déroulé pour la dernière fois sur ces allées. On peut s’étonner qu’une commune limitrophe n’ait pas eu l’ambition de reprendre le flambeau. C’est pourtant une affaire qui roule !

 

LE GOLF EN DORDOGNE

9 OU 18 TROUS + 1 LE FINANCIER

On a recensé 9 terrains de golf en Dordogne et les départements voisins ont aussi les leurs. Sachant que cet équipement sportif est un gros consommateur d’eau, on s’interroge sur la pertinence de la multiplication des sites.

 

ABJAT SUR BANDIAT, FINANCEMENT DE RÉNOVATIONS

PAS DE COQ DE CLOCHER AU VIN DE MESSE

Afin de financer des rénovations dans l’église d’Abjat-sur-Bandiat, le comité de sauvetage des vieilles pierres a organisé un repas en faisant cuire à la broche du cochon. On se doute que ça n’était pas pour financer la construction d’une mosquée !

 

LE PÉRIGORD MANQUE DE DENTISTES

DES STAGIAIRES VIENDRONT SE FAIRE LES DENTS

D’après le Conseil départemental de l’ordre des chirurgiens dentistes, la Dordogne manque de praticiens. Du coup les milieux médicaux s’inquiètent et les autorités locales tirent la sonnette d’alarme. Après les déserts médicaux, pour couronner le tout, les responsables sont « sur les dents » pour trouver des dentistes qui accepteront de s’implanter en Périgord !

 

LES RÉSEAUX SOCIAUX CONTRE BUGEAUD

LE DÉGAGISME EST ENCORE A L’ŒUVRE

La statue du maréchal Bugeaud bientôt déboulonnée ? Compte tenu de ses antécédents coloniaux peu glorieux, c’est une revendication qui tourne sur les réseaux sociaux. Mais les pigeons ont déjà montré l’intérêt qu’ils portent à ce personnage historique en lui chiant sur la tête. Notons au passage que s’il fallait faire tomber de leur piédestal tous les hommes célèbres coupables de faits dramatiques, il n’y aurait plus beaucoup de statues, sans compter les voies de communications à renommer !

 

LE PROJET DE DÉVIATION DE BEYNAC REFAIT SURFACE

FAIRE LE SIÈGE OU TENTER UNE PERCÉE ?

Après le campement des zadistes sur les lieux, pour s’opposer à la déviation de Beynac, les partisans, eux, ont organisé une manifestation de soutien au projet. On pourrait suggérer une consultation officielle sous la forme d’un référendum local comme à Notre-Dame-des-Landes (l’aéroport a du « plomb dans l’aile ») pour apaiser les esprits, mais en l’absence des forces de l’ordre pour ne pas envenimer la situation. Les opposants zadistes font le siège de Beynac, tandis que les partisans tentent une percée. Il est vrai que la guerre de Cent ans commença et prit fin en Dordogne. Bis repetita ?

 

POLÉMIQUE SUR L’ENTRETIEN DU CIMETIÈRE DE LANOUAILLE

DÉSHERBAGE PARTIEL OU ENHERBAGE TOTAL ?

A Lanouaille, des habitants se plaignent des mauvaises herbes qui poussent dans les allées du cimetière. Les herbicides étant proscrits, le désherbage manuel est prescrit. Rien n’interdit aux locataires du cimetière de manger les pissenlits par la racine pour donner un coup de main aux vivants ! Après tout c’est pour eux qu’ils se donnent tout ce mal !

 

 

 


D’autres échos spirituels sur l’actualité périgourdine en remontant le temps?  
Allez par la page d'accueil  sur notre onglets pages
« Les bons mots de Jicé »

 

 

 

 

Les bons mots du mois  de Jicé, 

le canard périgourdin déchaîné

Un kiosque à musique qui veut être restauré au milieu des voitures. Pour concert de klaxons sur Tourny? 

Pharmacie gourmande
Pendant le SILG (Salon International du Livre Gourmand) la vitrine d’une pharmacie proche du salon était décorée d’une table garnie de pain et de fromage avec quelques objets rappelant le thème culinaire. Dans une officine de ce type on aurait pu s’attendre à y voir aussi présentés des médicaments destinés à faciliter la digestion, voire à effacer les effets indésirables d’une trop grande gourmandise.

 

Antiflics
Quel courage que de façon anonyme à la faveur de la nuit, cracher sa haine imbécile sur un mur en pierre qu'il faudra nettoyer.
Quelle ingratitude envers ceux qui risquent leur vie pour préserver la nôtre et assurent avec peu de moyens l'ordre républicain.
Ce graffiti se trouvant inscrit sur un mur de la rue Voltaire, son auteur a dû vouloir appliquer la citation de cet écrivain philosophe des Lumières: « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » De le dire peut-être, mais face aux intéressés visés et pas de l'écrire ainsi.


Voyage voyage
Au bas du pont de chemin de fer entre la gare et Vésone. des valises tombées du train?
 

 

 

 

 

 

Vésone: une curiosité botanique et des luminaires  pathétiques

En cette fin de semaine, je me baladais en passant par le jardin de Vésone, lorsqu'en levant les yeux vers les feuilles aux couleurs automnales encore accrochées aux branches, mon regard fut attiré par un feuillage encore vert qui tranchait sur le fond ocre. Intrigué, mon premier regard porta son attention sur ce phénomène de la nature. A y regarder de plus près à l'aide du zoom de mon appareil photo, je vis que sur ce platane une plante d'une essence différente y avait pris racine. Quelle curieuse rencontre dont la nature a le secret!

 

Un peu plus loin sur la pelouse cette fois, l'état lamentable des luminaires m'a fait pensé à ceux qui, actuellement, sont retirés de la voie verte pour être remplacés par d'autres alimentés électriquement par panneaux solaires. De fabrication voisine des premiers posés sur la voie verte, ils n'ont pas mieux résisté au temps, au manque d'entretien... ni aux vandales. Alors que va-t-on faire pour ceux du jardin de Vésone, lieu touristique s'il en est?

Jicé

 

Commenter cet article