Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Périlgourdin

Blog pour une information locale rieuse et partagée loin des tristes monopoles

PETITS ECHOS XENOPHOBES ENTRE AMIS. Bordeaux veut chasser les Parisiens de la région: Juppé et Audi préparent-ils leurs valises ?

Publié le 5 Novembre 2017

Des affiches ont fleuri à Bordeaux dénonçant l'effet LGV qui rapporoche les Parisiens de la province. C'est ainsi que quelques gros salaires de la capitale viennent faire monter les loyers sur les bords de la Garonne. Bizarre de la part de gens qui ont pourtant élu Juppé à leur tête, et qui font pareil en s'installant à pas cher dans le Libournais. C'est comme si Périgueux reprochait à son maire, salarié à Paris, de faire monter le prix du pinard cours Montaigne...

 

 

La page ultramarine  du Périlgourdin

 

Mussidan, décembre 2016. L’art du contrepet contre les alimentations confessionnelles. La boucherie La Halle de Mussidan, , une alternative linguistique.

 

Les échos de la Nation Périgord

Afin d'être en phase avec la puanteur montante de 2017, le Périlgourdin, soucieux de plaire à la majorité poromise au pouvoir propose à ses lecteurs une page d'échos en faveur de la défense de la nation Périgord.

 

Vote US, go home

« A l’image de Gérald Maburn, retraité à Journiac, et de James Barn, avocat à Villamblard lesAméricains n du Périgord ne voteront pas Trump » a affirmé avant les élections le journal sud Ouest du 2 novembre. Ce qui nous fait une belle jambe.

Vamlises et immobilier

Les Anglais ont voté leur sortie de l’Europe, dans laquelle on se demande s’ils étaient vraiment entrés. On espère que le Périgord n’échappera pas à la règle communautaire. A Eymet, en Ribéracois, et sur l’aéroport du Medef de de Bergerac de  qui nous coûte chaud , d'aucuns  trépignent déjà d’impatience de les voir boucler leurs valises, histoire que l'immobilier baisse un peu...

 

Envahisseurs aux archives

Une Conférence aux archives départementales eu lieu sur l’implantation des troupes US en Dordogne en 1918. Un point sur les implantations anglaises serait davantage d’actualité, mais bon, c’est les archives......

 

Robots boches à la Roche

Le groupe fabricant de vannes allemand KSB vient d’inaugurer à la Roche Chalais un atelier robotisé et explique qu’il a préféré pour son investissements le Périgord à la Corée du Sud. C’est sans doute une vanne allemande, mais d’aucuns s’avouent ici m’avoue un peu étanches et résistants à cet humour teuton....

 

Accidents britanniques

La gendarmerie propose une remise à niveau pour les milliers de Britanniques qui sillonnent nos routes avec difficulté pour cause de conduite à droite. Mais s’ils votent leur sortie de l’Europe, et donc, s’ils sont logiques de Dordogne, voilà qui nous fait une guerre de retard.

 

Si les Anglais nous quittaient...

Nos amis Britanniques envisagent de quitter l’Europe. Selon le contribuable périgourdin, qui paie le déficit de l’aéroport de Bergerac, s’ils quittaient la Dordogne, ce serait déjà un bon début...

Nuit debout accent british

Un « nuit debout » qui comptait aller aller à l’assemblée « de lutte » du 28 avril place Francheville à périgueux a confié au Périlgouridn ne pas y avoir été après s’être fait distribuer un tract au rond-point du Privilège par un militant à l’accent Britannique. C’est vrai que se déclarer contre l’Europe et être encore en Dordogne, c’est bizarre...

 

 

Coups de couteau à l’anglaise

En cette fin d’été, et sur fond de journée alcoolisée, un couple de sexagénaires anglais s’est violemment disputé à la chapelle Saint Robert. Le mari s’est retrouvé à l’hôpital de P¨érigueux après un coup de couteau à pain. Les ingredients habituels sont réunis. Louis Sanders le bon l’auteur de polars résidant en Nontronnais qui met régulièrement en scène ce genre d’épisodes connaît bien son public.


Fanlac toujours centre du new age

 

« Le festival du chamanisme fait escale en Dordogne. Chamanes et autre guérisseurs ont choisi le village de Fanlac ».  (Sud-Ouest 24/4/2015). Ce qui ne surprendra que ceux qui ne sont pas d’ici. 

 

Licenciements en  Suisse Pértigourdine

La carrière des « Charges minérales du Périgord » qui malgré leur doux nom appartiennent au groupe suisse Omya ont connu un piquet de grève, les syndicalistes craignant des licenciements. Les actionnaires de ce pays neutre ayant toujours raisons, ils risquent fort être chocolat.  Voire fourrés. 

 

 Néobobos

Des chevriers d’Hautefort font la manche

Marc et Sabine  Vanhoorne, qui ont débarqué en 2011 à Hautefort pour « changer de vie » en é »levant des chèvres a besoin d’argent pour poursuivre leur éle exploitation, et, explique la presse locale, lancent un appel à la « solidarité » sur internet via MyMajorCompany. C’est tout un art, de voiloir changer de viue sans changer de niveau de vie.

 

 

Tour Eiffel thibérienne

Jacob de Winkel, ci-devant africaner  de Corrèze  est venu exposer des photos de la tour Eiffel de Paris à Thiviers en Dordogne. Et il  a lancé  un appel (sud-Ouest 15/12/2014)  aux jeunes femmes voulant se faire photographier.  On ne sait encore qui de Montebourg ou de le Pen viendra dénoncer ce comble de la concurrence déloyale culturelle et sexuelle à la France.

 

Taxi électrique
Christoph Custers, résidant à Saint Vincent de Cosse, est le premier taxi d’Aquitaine à s’être équipé d’une voiture entièrement électrique pour réduire ses frais de fonctionnement. Dans la presse locale où il explique sa démarche, on ne trouve aucune allusion à un impact sur les prix pour le client. Batave ou Auvergnat, on  ne se refait pas.

Fête charter
« Une fête anglaise est organisée à Brantôme sous le titre So British. Elle permet à une partie des 7000 anglais du Périgord de se retrouver et de renouer avec certains de leurs loisirs d’Outre- Manche » (France 3 Périgords  lundi 23/6/2014). Le Front National qui a réalisé 22% sur le canton (un électeur sur 5) n’a  pas proposé d’alternative genre charter low coast pour permettre à ces étrangers de rentrer chez eux retrouver leur culture. Il faut dire que la Venise du Périgord, qui vénère  Aliénor d’Aquitaine, est collabo dans l’âme.

 

Les Charentais sont-ils des buses ?
Ce printemps, un charentais qui persistait à faire de l’ULM à 65 ans, a percuté une ligne à haute tension, et a été légèrement blessé. Ce qui prouve que les angoumoisins sont aussi cons que des buses. Ils ont juste plus de chance, car ils n’en meurent pas.

Après le pain, les pavillons allemands
Andreas Schindletr, qu’ on a d’abord connu comme marchand de  de pain sur la place de la Clautre, est passé de la farine au béton en lançant à Beauregard -et Bassac un « echo-village au lieudit La Servantie, où il communique sur le naturel des matériaux et la récupération de l’eau. Et là aussi, c’est chèrement   en vente à prix bio ?

Menace de marché anglais sur Brantôme
« Brantôme, les résidents britanniques ont leur association, So british. a leur programe entre autres, l’instauration d’un marché anglais. » (Sud-Ouest 20/3/2014). Les français aussi ont leur association. Elle s’appelle le Front national. Il a fait quelques bons scores dimanche soir.  En réponse à ce gene de colonisation ?

 

Eymet sur France Info
A l’occasion des élections, France Info est allé sur le terrible territoire d’Eymet où 300 anglais colonisent la commune. Avec, en exergue,  un portrait de Terrie Simpson, conseillère municipale et... agent immobilier. Quelle surprise.

Naturalisation flash
Un « artiste français d’origine britannique»  de 57 ans , résidant à Eymet a été flashé à 157km/h à Saint-Julien d’Eymet au volant de sa Rover. On peut lui décerner son certificat de naturalisation. Il n’  a plus qu’à changer sa Rover contre une BMW, et il aura tout du beauf bien de chez nous.

  Boum. Il y a un an, dans les maquis des hauteurs de Sarlat, une maison de pierre appartenant à des Hollandais a été complètement détruite par une explosion. Le coupable est une bonbonne de gaz, qui,  faute de parti nationaliste local a fait ça toute seule. Les propriétaires sont en train de reconstruire, mais en parpaings. Un remake moderne de l’histoire des petits cochons.

Empire alcoolique
Un pauvre Anglais du Périgord s’est retrouvé  au tribunal pour avoir foncé à Verteillac avec sa Porsche dans un poids lourd,  sous l’empire... d’un état alcoolique.

Campagne à l’américaine
Une séance de cinéma avec débat sur l’avenir de l’agriculture est organisée à saint-Rabier. Le film sur les paysans du coin est est réalisé par leur voisine, la cinéaste américaine Judith Lit. Le fait qu’elle habite dans une ancienne ferme n’est-elle pas déjà la réponse à la question sur l’avenir des paysans périgourdins ?

Le ciel leur tombe aussi sur la tête
Lors des derniers gros orages, la foudre est tombée sur une seule toiture en Périgord, celle d’une anglaise prof d’anglais de Daglan, et de sa portée de ses trois enfants,  à savoir pourtant bien au sud de la fameuse frontière de Castillon. Le fantôme de Jeanne d’Arc n’aurait-il pas tendance à faire un peu de zèle, en ce moment ? Ca doit être lié à la montée du FN dans les sondages.

Amphibie, pas antivol.
Un Anglais de Charente,  de l’association Dordogne des  collectionneurs de véhicules de la seconde guerre mondiale, s’est fait voler sur le parking de son garagiste, un vieux camion  amphibie  de la Royal Navy estimé à 25 000 euros.  Encore un  coup des Américains ?

 

                              Archives: Nos échos xénophobes en remontant le temps

 

Casse pieds

Sur le marché de Sarlat, une touriste de 85 ans s’est fait rouler sur les pieds par le camion d’un marchand ambulant. Avec un  traitement pareil, les vieux étrangers risquent ne plus revenir. Dommage, parce que eux, ils ont du pognon. On lmui remettra donc la médaille du patriotisme, mais pas celle du commerce.

 

Château Walt Disney

Remi Starckman,  proprio  exotique comme on les aime désormais en Dordogne, fait refaire la toiture de lauze du  château de Salignac-Eyvigues, mais sous son angle du XVIème siècle, période où il était en ardoise. Comme ça, il sera  un exemple authentique de  la culture Walt Disney des nouveaux riches. 

 

Parisiens peaux de lapins ? 

A Vitrac, deux résidents originaires de la capitale se plaignent du sans gêne des chasseurs qui viennent jusque dans leurs propriétés envoyer des plombs sur les toitures, non sans risques. Question, un accident suivi d’un procès pourrait-il débarrasser le pays des uns et des autres ?

 

City-Djema el Fna

En avril, des vols directs partiront de Bergerac pour Marrakech.  Le conseiller général de Lalinde, président du syndicat aérien Serge Merillou, s’en dit ravi.  Les périlgourdins préfèreraient eux des vols Londres-Marrakech directs sans passer par Bergerac.  Cela épargnerait au pays de Castillon la déferlante de 300 000 néo colonialistes par an dont 90% sont britanniques.   

 

Valse d’Atur. Huit suppressions de poste sont annoncés sur les 42 employés de l’imprimerie CCL du Val d’Atur qui fabrique des étiquettes pour l’agroalimentaire. La CGT conteste et a demandé une expertise comptable du groupe anglo canadien propriétaire.  un départ entre des mains étrangères qu’on doit à Jacques Lemoues,  patron de l’imprimerie Jaclemoues (quel clin d’oeil...), ancien élu en vue de la chambre de commerce de la Dordogne.  Mais tout le monde avait trouvé ça très bien à l’époque, non ?

 

 Boum. Dans les maquis des hauteurs de Sarlat, une maison de pierre appartenant à des Hollandais a été complètement détruite par une explosion. Le coupable est une bonbonne de gaz, qui,  faute de parti nationaliste local a fait ça toute seule. L’enquête est formelle sur ce point.