Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Périlgourdin

Blog pour une information locale rieuse et partagée loin des tristes monopoles

REVUE DE PRESSE. France Bleu Périgord : les calendriers, c'est de l'arnaque

Publié le 13 Novembre 2017 par leperilgourdin

Le best-off de la semaine

dans les médias

périgourdins déchaînés

 

 

 

 

 

(LA P'TITE REVUE DE PRESSE DE MICHEL LABUSSIÈRE)

L'arnaque des calendriers

« Les pompiers de Dordogne vienne nt de lancer une alerte à l'arnaque à la vente calendriers dont des personnes âgées de Dordogne viennent d'être victimes » (France Bleu Périgord 9/11/2017). Alors c'est bien compris ? Dès que le facteur arrive, appelez la police.

 

Supporters en rogne à Boulazac

« Basket, Le prix des places pour le derby entre Boulazac et limoges fait tiquer les supporters (Dordogne Libre 10/11/2017). Les « supporters » sont comme les « usagers » des services publics. Ils n'ont pas encore compris qu'il s n'étaient plus que des clients...

 

Les partis en berne

« En Dordogne, les partis politiques traditionnels doivent réduire la voilure »(France 3 Aquitaine Périgords 9/11/2017). Il s'agit évidemment de leur voilure économique. Parce qu'en matière politique, depuis les dernières élections, c'est fait...

 

Les retraités et nos députés

« Après avoir rencontré le député du Bergeracois, les retraités sont allés exposer leurs problèmes à celui de Périgueux Philippe Chassaing » (Echo Dordogne 10/11/2017). L'avantage, avec les retraités, c'est qu'ils n'ont que çà à foutre. Perdre leur temps avec des élus hors-sol est donc totalement sans importance...

 

Bergerac, dans la gueule du loup

«Un quinquagénaire arrêté pour avoir tenté de voler un ordinateur au tribunal de Bergerac » (Sud-Ouest 9/11/2017). Joli challenge, mais sans succès. Le concours reste donc ouvert.

 

 

 

Les perles des semaines précédentes dans nos médias périgourdins?

Cliquez dans notre barre de menu dans les PAGES, et  ARCHIVES du Périlgourdin

 

Du foie gras pour les riches

« Périgord, y aura-t-il du foie gras à Noël, la réponse est oui, mais avec des prix qui vont augmenter après la grippe aviaire ». (France 3 Aquitaine Périgords 4/11/2017) Et y aura-t- il  des riches à Noël ?Oui grâce à la suppression de l'ISF chez les Pédégés de l'agro-alimentaire.

 

Peiro toujours pas économe

« Département, Peiro s'emporte contre les mesures d'économie » (Dordogne Libre 3/11/2017). Evidemment, quand on veut construire deux ponts sur la Dordogne pour désembouteiller un château 15 jours par an, çà va mal avec la baisse des dotations d'état.

 

Les écueils de l'hôpital de Périgueux

« Le Centre hospitalier de Périgueux et les impôts viennent de signer une convention pour éviter les écueils financiers » (Echo Dordogne 4/11/2017) . Ce sont pourtant des organismes qui paraissaient sérieux. Ben non, çà n'allait pas de soi.

 

Runners polleurs

«Une habitante de Grignols,au marathon de New York »(Sud-Ouest 4/11/2017). Une belle avancéee pour des jours plus estivaux. Elle fera plus pour le réchauffement climatique que si elle avait participé aux dix kilomètres du canal de Périgueux.

 

Plus de permis à la préfecture

« Les guichets des permis et cartes grises de la préfcture de la Dordogne sont désormais fermés. Il convient de s'adresser dans les mairies .» (France Bleu Périgord 5/11/2017) Reste à savoir maintenant à quoi sert maintenant cette grande bâtisse à hautes grilles sur les allées de Tourny. A refouler les réfugiés, peut-être...

 

Bassillac ou Nicolas Hulot en Bande Dessinée

« La liaison aérienne Périgueux Paris doit-elle disparaître ? »(France 3 Aquitaine Périgords en sursis 3/10/2017). Après Notre Dame des Landes, la LGV, et la centrale atomique de Braud et Sauint-Louis, le concours des questions idiotes à poser à Nicolas Hulot reste ouvert.

 

A Tocane, des jeunes mal préparés

« Ecole, les parents d'élèves du RPI de Tocane réclament le retour de la classe de CP. (Dordogne Libre 13/10/2017). Il y a en effet beaucoup trop de temps que les Tocanais sont analphabètes.

 

Bergerac, situation explosive à la poudrerie

« Après la grève, le directeur d'Eurenco Bergerac annonce sa démission alors qu'un deuxième incident s'est produit dans le nouvele atelier flambant neuf de fabrication de charges »(Echo Dordogne 12/10/201). La première explosion, c'était le démantèlement de la poudrerie nationale. Mais là, personne n'avait démissionné...

 

L'A89 des quinquas

« Dordogne : à 50 ans, il roule sur l'A 89 à contresens » (Sud-Ouest 15/10/2017). Tout çà, c'est la faute à la gauche, il ne fallait pas décréter la retraite et la vieillesse si tôt.

 

Anglais du Périgord, gazon maudit

« Un couple d'Anglais de Pressignac-Vicq se fait voler sa haie de lauriers » (France Bleu Périgord 9/10/2017). Des caméras seraient désormais envisagées chez les réfugiéss de breaxit pour empêxcher les clubs de foot de leur piquer leur pelouse.


 

Sarlat, mon cul

«Il montre ses fesses en plein Sarlat suite à un pari. Il est rappelé à l'ordre par les gendarmes sous les fenêtres de la sous-préfecture (Sud-Ouest 7/10/2017). ce genre de fantaisie n'est en effet toléér que dans le cadre du festival de théâtre.

 

Francs maçons plus francs

« Les franc-maçons de Dordogne veulent faire tomber les préjugés » (Dordogne Libre 7/10/2017). Ils vont donc abandonner leurs costumes et rituels ridicules ? La conférrie du pâté devrait en prendre de la graine...

 

La majorité cheminote s'en fout

« 245 cheminots sur les 511 de Périgueux ont voté pour la poursuite du mouvement de défense des ateliers » (France 3 Aquitaine Périgords 3/10/2017). C'est donc confirmé, la majorité des cheminois se fout complètement de son travail...

 

Le roi du paradis chez les timbrés

«Le grand duc de Luxembourg a visité l'imprimerie du timbre poste de Boulazac en compagnie du journaliste Stéphane Bern. (Echo Dordogne 6/10/2017). L'histoire ne dit pas si ce souverain régnant sur un paradis d'évasions fiscale, avec son son lèche-vitrine se sont particulièrement arrêtés sur les timbres amende.

 

Les petits comptes des petits élus de Dordogne

« Les petits maires de Dordogne pas rassurés par le discours de la ministre déléguée Jacqueline Gaurault. » (France Bleu Périgord 7/10/2017). Les 400 maires représentés au congrès, dont quelques uns se prétendaient pourtant macronistes il y a peu, se plaignent notamment de la baisse des dotations qui va pénaliser leurs concitoyens. Mais pas eux. Aucune baisse de leurs indemnités n'était à l'ordre du jour...

Commenter cet article