Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le Périlgourdin

Blog pour une information locale rieuse et partagée loin des tristes monopoles

LA P'TITE SEMAINE DE MICHEL LABUSSIÈRE. Quand Périmeuh écrase les poussins

michel2013par logan - copie

Beynac, la déviation aux 2000 emmerdements

 

 

Semaine 45, du 6 au 12 novembre

 

Lundi

A l'heure des spéculations périgordes

En cette rentrée d'après Toussaint, je me suis demandé pourquoi alors que mon voisin sur une des communes Est du Grand Périgueux a 50 vaches pendant que je ne trouve pas de beurre. C'est parce que le passage à l'heures d'hiver perturberait les mamelles. Ouf, ce n'est donc pas une spéculation des usines à fromage de et distributeurs de Péri-Ouest et Trélissac

 

 

Mardi

Syndicats abonnés

Des camarades adhérents en Dordogne d' un syndicat plutôt à gauche viennent de recevoir avec leur revues de propagande habituelles une publicité à des abonnements réduits de 63 % pour un hebdomadaire d'extrême droite et de moins 53 % pour un hebdomadaire catholique. On savait que l'argent n'avait pas d'odeur, il n'a pas de couleur non plus...

 

 

Mercredi

Des trottoirs dans les bois du Grand Périgueux

J'ai découvert des bordures de trottoirs et éclairage public dans les bois de la plus petite commune ta rattachée du Grand Périgueux où il n'y a ni bistrot, ni boulanger ni même école. Encore un réchauffement climatique et urbanistique de nos impôts dû au macronisme éclairé de nos élus.

 

Jeudi

Les paysans contre le Coderc

J'ai reçu les publicités pour une nouvelle boutique de producteurs située sur la zone d'Auchan, ce qui doit porter leur nombre à une demi-douzaine sur l'agglomération de Périgueux. La vente directe réussira peut-être ce en quoi les grandes surfaces ont encore échoué. A savoir finir de tuer la Clautre et le Coderc...

 

Vendredi

Patate chaude à Tourtoirac

Les « héritiers » de l'inénarrable royaume d'Araucanie ont décidé de faire don de leur musée Antoine-de-tounens à la commune de Tourtoirac. Tant pis pour elle. Entre la grotte locale et la tombe de l'ex souverain, çà lui fera un trou de plus à nettoyer .

 

Samedi

Morts pour la rente

Jour férié à la mémoire des morts pour la France de 14-18. Cent ans plus tard, on sait que les pioupious endeuillent tous les monuments de Dordogne sont surtout morts pour le renouveau du capital. Dans cent ans, on aura sans doute le droit d'en dire autant sr ceux qui tombent en afrique ou dans le Golfe.

 

Dimanche

Collection de malheur à Bergerac

Les collectionneurs se réunissent en salon ce jour à la salle de Piquecailloux à Bergerac. On ne sait pas encore si les chômeurs dus au démantèlement de la poudrerie et les poumons des victimes de l'amiante assez nombreux dans la région seront exposés sur les étagères.

Vacances de Toussaint

 

 

Lundi

Chronique en vacances

Conformément à sa philosophie, le Périlgourdin donne des vacances scolaires à tous ses collaborateurs et offre pendant ce temps à ses lecteurs un régime de déconnexion et de décontamination aux écrans. Cette chronique hebdo, comme la ru evue de presse, datée du 23 octobre, ne sera donc réactualisée que le lundi 6 novembre.

Mardi

Beynac, par devant ou par derrière?

L'enquête publique sur la déviation de Beynac, que le président du Département veut à toute force faire passer devant les châteaux plutôt que derrière. Mais la plus comique n'y figure pas, est pourtant la plus intéressante puisqu'elle est la principale justification du projet: le père de Germinal était pour.

 

Mercredi

Le quartier d'affaire de Périgueux cherche des clients

La plaquette destinée à vendre des espaces dans le futur « quartier des affaires» de la gare a été envoyée par les services du Grands Périgueux jusqu'à des petits paysans du pays d'Auberoche qui s'entendent parler de multimodalité et qu de quartier « smart » qui les laisse pantois. Comme la facture du projet, de 7,6 millions d'euros. Hors taxe.

Jeudi

 

Télescopages culturels sur la ville

Télescopage périgourdin ce soir entre théâtre au Paradis, concert au sans Réserve et Marianne Ascaride au théâtre. Le contribuable lui, continue de se demander à quoi sert le CLAP, présenté comme coordonnateur des animations sur la ville.

 

Vendredi

Nos gendarmes enfin connectés

Armement essentiel, les gendarmes de Dordogne viennent d'être équipés de nouvelles tablettes et smartphones. Pour faire des selfies avec les voleurs ?

 

Samedi

Sang à la page sur les boulevards

Ce jour signature à la librairie « Marbot », le Leclerc des boulevards de Périgueux d'un x ième bouquin d'un quidam sur le veux crime d'Escoire. C'est rassurant. Les faits divers sanglants rabachés restent le meilleur fonds de commerce de la grande distribution, fut-elle intitulée littéraire. 

 

Dimanche

Banque verte et pension de retraite

Un Périlgourdin retraité un peu juste et que le macronisme n'a guère arrangé m'explique que sa banque dite verte périgourdine préférée a coutume de lui prélever ses dépenses de carte le 29 du mois et de ne valider ses retraites complémentaires que le 2 du mois suivant. Dans l'intervalle se passent donc une fois sur deux trois ou quatre jours de découvert sur lesquels lui sont prélevés des agios. Est-ce ainsi que les banques vivent ? Ben oui.

 

Semaine 41, du 9 au 15 octobre

 

 

Lundi

Périmeuh écrase les poussins

Une brave dame m'a expliqué qu'elle avait adopté des poussins à la fin de la manifestation Péri-meuh, parce qu'on lui avait dit qu'ils ne revenaient pas dans les élevages après avoir été trop tripotés, mais écrasés et jetés à la poubelle. Bienvenue dans l'agriculture virtuelle des villes sans âme...

 

Mardi

Heureux enseignants de Dordogne

Ce jour, en Dordogne on prévoit à propos du mouvement dans la fonction publique qu'un enseignant sur deux sera en grève. Les autres ne se plaignent pas, ils sont contents de leur sort, les pauvres.

 

Mercredi

De l'inégalité des pelouses du Grand Périgueux

Des habitants de la Chabeaudie à Notre Dame de Sanilhac se sont plaints auprès du maire Jean-François Larenaudie que ce dernier ne fait pas entretenir les espaces verts chez eux et préfère soigner le centre bourg. Finalement, cet élu n'est pas si original qu'il n'en a l'air quand on le compare aux autres maires du grand Périgueux...

 

Jeudi

Séduisantes religions à Saint-Front

Je me suis fait remettre un tract qui parlait d'évangile par une blonde sexy devant la cathédrale Saint-Front de Périgueux où des affichees annonçaient un concert « Glorious » de louanges. Attention, les sectes commencent à avoir des méthodes attirantes. De quoi pomper des adeptes

 

Vendredi

Peiraguda superstar

Le groupe Peiraguda qui fête ses 40 ans, chante à guichets fermés ce soir et demain à Sarlat, ce qui est plutôt réjouissant. Finalement, le public périgourdin n'est pas toujours si con qu'il en a l'air.

 

Samedi

Le petit Périgueux culturel

Pour savoir quoi voir comme spectacles d'automne, j'ai trouvé à l'agence culturelle départementale des plaquettes me proposants des dates et des lieux. Et j'ai dû traverser la rue, pour me rendre à la Visitation, ce que n'avaient donc pas fait les opérateurs culturels, où se trouvaient d'autres plaquettes vantant d'autres lieux. Je me suis alors dit qu'avant d'agrandir le Grand Périgueux, on aurait mieux fait de raccommoder le petit Périgueux. Mais si, vous savez, celui qui se prend pour le tout Périgueux...

Semaine 40, du 2 au 8 octobre

 

Lundi

Feuilles d'automne à la hausse sur le Périgord

Mon échéancier de versements mensuels d'impôts sur le revenu et SCG rebaptisée prélèvements confondus, ce qui permet qu'on ne comprenne rien dans le calcul viennent de m'arriver de la distinguée cité administrative de Périgueux. Au final, dans la tranche où le nouveau président du capitalisme bienveillant promettait des baisses d'impôts, c'est la hausse. Que la communication ne soit pas de l'info, tout le monde le sait. Sauf apparemment la presse locale qui rapporte simplement  les propos des élus locaux disant qu'ils n'ont pas augmenté les taux. Dire pourquoi les prélèvements augmentent quand même prendraittrop de place dans les colonnes

 

Mardi

Opération maints propres

Ce mois-ci semaine, les habitants du de l'Est de Périgueux reçoivent des contrôleurs qui s'assurent que leur système d'assainissement individuel ne pollue pas. Opérateur, Véolia. Sachant ce que fait cette multinationale sur la planète, on attend avec impatience que dans le même genre de dispositif, Francis Heaulme soit chargé de regarder si des gens dangereux ne traînent pâs dans nos rues....

 

Mercredi

Producteurs transis

La récolte des noix diminuée de moitié cette année en Périgord. Les producteurs se plaignent qu'elles sont plus petites à cause du froid. Comme leurs figues. Lrésumlé du dossier à transmettre aux assurances : on se les gèle.

 

Jeudi

Naïfs élus en Bergeracois

Après une rencontre avec le ministre des transports , le nouveau député de Bergerac s'est dit confiant dans l'avenir de la ligne Périgueux-Bergerac. C'est confirmé, ce politique est bien un débutant...

 

Vendredi

Mort lente sur les rails

Le patron de la SNCF Guillaume Peppi a affirmé que les ateliers de Périgueux ne sont pas près de fermer. Ils auront juste encore 30 employés en moins. C'est toute la différence entre une décapitation et une sadique condamnation par étouffement lent...

 

 

Samedi

Foule sans billeterie

Il y avait foule samedi dernier sur le parvis et au théâtre de Périgueux où les pompiers étaient en démonstration. Mais le public n'a pu en profiter pour acheter des places de spectacle, la billeterie était fermée. Aujourd'hui, la foule sera au salon d'art Sanilh'art à Notre-Dame-de-Sanilhac. Là bas au moins, le bistrot est ouvert.

 

Dimanche

Un cycliste au courant

Un coureur cycliste Mussidanis a été arrêté pour avoir caché un système électrique d'assistance dans son moteur . Depuis quand on pénalise les promoteurs des moteurs naturels et d hybrides ?

 

 

Semaine 39, du 25 septembre au 1er octobre

Lundi

Impôts, à quoi, sert l'agglo

Un riche périlgourdin rapporte en cette saison de chute des feuilles compris dans les boîtes à lettres, l'évolution de son double impôt foncier macronien : moins 5 euros cette année sur son logement situé à l'Est de Périgueux et plus 29 euros sur celui situé à l'Ouest. Le bilan est donc perdant-perdant malgré les promesses. Mais l'essentiel n'est pas là : si même les impôts n'obéissent pas à la même évolution d 'un bout à l'autre, à quoi sert l'unité du Grand Périgueux?

 

Mardi

Popaul emploi Périgueux toujours pépère

Des assujettis au chômage dépendant de Périgueux et dont certains ont changé trois fois de conseiller depuis juin, ont tenté de recommencer d' expliquer leur situation personnelle au petit nouveau qui ne connapit évidemment pas leur dossier, pour obtenir enfin leur pécule de survie. Mais lundi dernier, ils ont appris que les locaux étaient provisoirement fermés. Mais c'est l'adverbe « provisoirement » qui les a surtout fait rirte jaune.

 

Mercredi

Périmeuh, le commerce beugle

Périmeuh, la manifestation rurbaine pour amateurs de magrets tièdes de Périgueux a demandé plus d'une semaine d'installation (« Fainéants ! », comme dirait Macron). Du coup, les boutiquiers ont râlé a cause de stationnements trop longtemps mobilisés sur les boulevards et les prive de clients. Ce qui serait recevable. Si la corporation boutiquière, comme dans l'histoire du loup, ne brâmait pas tout le temps...

 

Jeudi

Terrasse avec vue

Profitant des derniers soleils de l'année, les branchés périgourdins ont testé les terrasses de la « Péniche », nouveau restaurant flottant de Périgueux. Lequel offre une vue sur l'arrière des immeubles et le silo du centre de la communication digne des plus belles cartes postales

 

Vendredi

Gour de l'Arche et consultation populaire

La mairie de Périgueux qui avait teniu dans ce sens des ateliers avec les habitants vient de dégainer son programme d'activités de quartier. On est rassurés, la décision démolition de Saltgourde, elle n'a pas eu à consulter la base, elle est maintenue...

 

Samedi

Toujours ce cher avion

En cette rentére, la presse locale affirme, sans doute après des rumeurs CCI entendues lors de l'inauguration de la foire expo , que la lignze aérienne Périgueux -Paris entre dans une zone de turbulences. C'est nouveau ?

 

Dimanche

Eté automnal

Aujourd'hui, c'est l'automne périgourdin . Des mauvaises langues me suggèrent qu'il ne pourra pas être pire que l'été.

Semaine 38, du 18 au 24 septembre

 

Lundi

Serpents dans les quartiers de Périgueux

On a appris par les médias que le président du comité de quartier du Toulon à Périgueux était connu pour son élevage de serpents. Ce qui a constitué une surprise générale. Toute la ville pensait que ces derniers étaient dans le quartier Tourny.

 

Mardi

Le commissariat enfin vu de l'intérieur

Les flics de Périgueux ont balancé via leur syndicat des images sur l'insalubrité des lieux. On aurait pu les avoir avant, mais les gens placés en garde à vue se voyaient jusque là confisquer leur portable.

 

Mercredi

Deux joueurs à Trélissac

La presse a annoncé que le club de foot de Trélissac avait signé pour deux nouyvelles recrues. Super, il ne manque plus que 9 autres footballeurs.

 

Jeudi

Gares périgourdines à vendre

La télé et Plaza, un de ses rois de l'immo cherchent des Dordognots qui ont une gare ou un moulin à vendre, pour faire des reportages. Comme si la réalité de notre patrimoine bradé avait besoin d'émissions virtuelles....

 

Vendredi

Pour un déboulonnage algérien sur les boulevards

Un Périlgourdin propose, suite aux pétitions pour le déboulonnage de la statue de Bugeaud à Périgueux que celui-ci soit effectué de préférence par des immigrés algériens, et avec priorités aux descendants de la famille d'Abd el Kader. Quand au déboulonnage de la plaque de la rue Thiers, on peut proposer que les habitants de toutes les « communes » soient mis à contribution.

 

Samedi

Raser Beynac, une solution radicale

Des émissaires du Nicolas Hulot ont été annoncés dans la vallée de la Dordogne. On saura enfin si entre la déviation de gauche qui veut des ponts par la vallée et celle des gens du coin qui passent simplement par les coteaux arrière, notre gouvernement d'extrême centre décidera de passer carrément sur le château de Beynac. Castelnaud ne s'en plaindrait pas...

 

Dimanche

Le train, c'est du vol

La semaine dernière, on annonçait des perturbations sur les TER de Dordogne suite à un vol de cables. Depuis quand y-a-il besoin de cà pour mettre nos trains en retard ?

Semaine 37, du 11 au 17 septembre

 

Lundi

Les oscars ringards de l'été périgourdin

En ce jour de rentrée, le comité de récompense des animateurs de l'été du Périlgourdin vient de se réunir. La palme 2017 est décernée au président du comité des fêtes d'un village du secteur de Montagrier qui s'est plaint le soir de la musique du festival dont il était le voisin. Le premier prix ex aequo est attribué à l'hôtelier restaurateur de la vallée de la Dronne qui a tenté d'empêcher la tenue d'un autre festival qui lui avait apporté des clients.

 

 

Mardi

Commerce virtuel pour les pétrocores

Parmi les 6 entreprises récompensées par l'agglomération périgourdine en matière d'innovation alimentaire, les deux premières sont des plateformes, et les quatre autres des applications mobiles et e- commerces. Pour le monde réel créateur d'emplois et les commerces de proximité qui meurent, on verra plus tard.

 

Mercredi

Les zones du Grand Périgueux entre guillemets

Le journal du Grand Périgueux annonce qu'un monsieur plans d'urbanisme a été nommé. qui doit «concerter les habitants» avant modification imposée des zones constructibles ou pas, histoire d'éviter que ça râle au moment du charcutage. On sait désormaus à quoi servent les sociologues. Que celui ci s'appelle Jean-Philippe Guillemet doit-il nous faire croire pour autant que ce n'est que du baratin dicté.

 

Jeudi

Lunettes à double langage pour la rentrée des dordoniais

Un lunetier de l'est de Périgueux qui affichait une deuxième paire de binocles gratuites sur sa vitrine me l'a faite payer au final 51 euros sous divers prétextes d'otions diverses et obscures. Ce qui n'étonnera pas ceux qui ne confondent pas publicité et information. Quant aux autres couillons, tant pis pour eux...

 

Vendredi

La téléphonie Dordogne dépassée par le boulot

J'ai reçu ma nouvelle box pour internet, et sans faire la queue. Mais si! Elle m'attendait dans une boutique de... fringues de la rue Taillefer qui sert de «relais» à mon fournisseur historique, dont le local est juste en face, à vingt pas. «C'est qu'ils sont sans doute trop de travail», m'a confié, ironique, la boutiquière...

 

Samedi

Banque artistique pour les péquenots

Ma banque préférée vient de m'adresser un nouveau chéquier ou ne figurent enfin plus les mauvais dessins représentant les principaux sites à touristes du département. On y gagne en lisibilité, mais il reste hélas en filigranne des figures géométriques abstraites. Ah, cette manie foireuse qu'ont les gens d'argent à vouloir faire dans la culture!

 

Dimanche

Boulazac, et BIM sur le village

J'ai visité avec quelque nostalgie l'ancien village de Bonnabeau, où il reste quelques vieilles pierres, et qui ont été sémantiquement englouties sous l'appelation et l'adresse de la «rue de la Résistance» sur la nouvelle commune de BIM, autrefois Boulazac. Rien ne résiste ici à l'urbanisation galopante...