Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le Périlgourdin

Blog pour une information locale rieuse et partagée loin des tristes monopoles

MEDIAS. Une plume franc-maçonne dans la presse... catholique de Dordogne

MEDIAS. Une plume franc-maçonne dans la presse... catholique de Dordogne

 

Les indiscrétions du hacker pétrocore


Le best-of dans les médias, blogs et face book du pays de l'Homme
Nos archives en remontant le temps

 

 

 

Pas catholique? Un chroniqueur franc-maçon au courrier Français

Certains lecteurs de l'hebdomadaire régional catholique le Courrier Français viennent de découvrir qu'un journaliste honoraire aux appartenances maçonniques assumées avait été embauché en ce mois des communions par l'édition Dordogne pour assurer des chroniques locales.Avec un supplétif aussi diabolique, on suppose qu'un cadre exorciste a été associé à l'antivirus sur le disque dur...

Mères et rédactrices en chef sur la Dordogne

Pendant les vacances familiales de Toussaint, les boîtes à lettres des deux seules rédactrices en chef que compte la Dordogne étaient aux abonnés absents. Les confrères mâles ne rateront certainement pas l’occasion de dire que la parité est une bien belle théorie, souvent battue en brèche par les mères de famille elles-mêmes...

 

France Bleu Périgord et l’insécurité

Mardi dernier, la préfète de Dordogne dont la longue carte de visite est Anne Gaelle Baudoin-Clerc était l’invitée de France Bleu périgord. La station régnant sur notre paisible département vendait l’événement sur internet par les mots clefs « sécurité, radicalisation, migrants ». Etre une radio, c’est savoir plaire à son public...

 

 

Censure sénatoriale version moderne

Le parlement vient de discrètement voter une réglementation qui prévoit de sanctionner les écrits sur internet qui égratigneraient les réputations, sans être pour autant des diffamations, pourtant seul délit reconnu par la loi. Cette loi de big brother, au-dessus de celles de la République c’est la censure version moderne. Ce qui est paradoxal venant d ’une assemblée de vieilles barbes ...

 

Blogosphère, Sud-Ouest reste le meilleur

En cette rentrée, le tri se fait enfin en ligne entre blogueurs et blagueurs. C’est l’électro-cardiogramme plat pour les amateurs périgourdins qui ont tenté l’info locale en ligne. Finie Rue de la Chouette de feu Michel Grégoire et de l’absent Gibertie; rien depuis les vœux de nouvel an sur le Périblog d’un ex ajusteur qui jouait les reporters pensionnés; finie l’actu d’ Oyez Périgord depuis le départ de son journaliste retraité et bénévole; itou l’Esprit Périgord qui ne fait surtout dans la promo. Il ne reste chez les alternatifs que le joyeux hebdo du Périlgourdin. Et, chez les pros, l’info en ligne de Sud-Ouest, qui restte la référence la plus complète

 

« Périgueux actu », Information « indépendante » sur Facebook?

Une page périgueux actu vient de faire son apparition du facebook. elle se présente comme un « journaliste indépendant », mais dont le numéro de carte n’apparaît pas.... elle se résume ainsi: « les bons plans et événements de Périgueux. Cette page est indépendante de toutes les institutions ». A la lecture de son contenu actuel, certains doutent. Encore des rabat-joie...

Rock around the Clautre

Pour la rubrique rock, le grand public se contentera peut-être, dans la presse régionale, de la rubrique épisodique de la presse régionale assurée par ... un élu du grand Périgueux. Mais si...

Pour les afficionados, par contre, la Feuill’info, qui donnait des rendez-vous au monde rock local a annoncé cet été la cessation de sa parution, pour cause entre autres de problème de subvention. Ce qui prouve que le bénévolat et le militantisme ne sont plus ce qu’ils étaient.

Le relais vient d’être pris par l’inoxydable Bernard Delgoulet, dit Goulu, de la Démothèque de l’avenue Daumesnil à Périgueux, vrai disquaire amoureux de la musique et fidèle depuis l’adolescence et sans coup férir à la communauté zique et alternative. Il a donc sorti et distribué un artisanal « Sonic Niouz » sur lequel sont répertoriés 26 concerts en septembre, qu’on chercherait parfois en vain dans la presse locale pourtant payée pour çà.

Mais aussi les adresses des cafés concerts, des organisateurs d’événements, et les nouvelles des groupes et sorties dans les labels locaux.

 

Chamiers, le blog qui fait flop

Yves Schrike, ancien officier du 5ème chasseurs reconverti avec des fortunes diverses dans la direction de Péribus et aujourd’hui dans l’opposition de droite à Coulounieix-Chamiers est poursuivi en diffamation par le directeur de cabinet Vincent Belloteau pour un article publié sur son blog. Passer de la grande muette à la grande gueule, c’est pas toujours évident.

 

Saint-Pierre, priez pour France Bleu

« Les travaux du bourg de Saint Pierre de Chignac sont re erminés, ce qui vous évitera 20 minutes de déviation » a indiqué France Bleu le jour de la rentrée des classes. Les journalistes de France Bleu Parigord, comme l’appellent certains facétieux, ne connaîtraient en effet selon ces méchants critiques souvent que le TGV les menant d’un CDD à l’autre dans le pays et les bureaux du cours st Georges . Ils ne pouvaient donc pas savoir, ignorant peut être même où se trouve Saint-Pierre, que pendant tout l’été, les indigènes sont passé par l’étang de pêche de Saunière et la place de l’église, ce qui constituait un détour de seulement 200 mètres...

 

Presse en folie

A Brantôme, la Dordogne Libre,  le Courrier Français et l'Echo Dordogne se partagent le même correspondant de presse, le chatelain de Bruzac. Devant une telle alliance du château de l’église et de l'usine, son concurrent le plumitif de Sud-Ouest, va passer pour un gauchiste.

 

DL et look vintage

En manchette, la Dordogne Libre vient de proposer à ses lecteurs ses « bons plans pour avoir un total look vintage ». Il ne manquait que le conseil sur l’accessoire principal: avoir la DL sous le bras

 

La com antispam du Grand Périgueux.

L’antispam du service com du Grand Périgueux, terriblement efficace, refoule jusqu’aux communiqués divers d’information de manifestations envoyés par certaines associations. . Par voie de conséquence la liste des réjouissances du Grand périgueux est à chercher ailleurs que dans cette administration.

 

Facebook, c’est mort. Le réseau dit social a invité récemmentà fêter l’anniversaire de notre ami le journaliste et animateur périgourdin Michel Grégoire. La grande chance des citoyens de la nouvelle société « tous fichés », c’est que big brother est au final assez con et nous promet la vie éternelle . De profundis.

Presse périgourdine Libre, de l’Atlantique à l’Oural

Cet été, un supplément « spécial » de gratuit de la Dordogne Libre vantait la carte tourisme tourisme du Grand Périgueux, de Brantôme à Paunat. Le grand Zouzou a tout compris. Pour que la presse croie voir les remparts de Périgueux aller aussi loin , il suffit de payer...

 

 

Des touristes sans infos

Avec la mort du papier, les vacanciers ont cherché en vain cet été une page où trouver la liste des bals et feux d’artifice. Les sites de la presee locale proposaient un choix restreint et chaque commune, et quand leur page était à jour, elle ne se préoccupait que de quelques . Au lieu de passer la nuit à admirer les belles bleue, les toutous l’ont donc passée à la chercher sur internet.

 

 

La radio de Terrasson sans directeur

Le directeur directeur de la radio terrassonnaise radio cristal FM, radio associative mais dont le maire adjoint de Terrasson est président, a été remercié pour faute grave, le conseil d’administration lui reprochant d’avoir tapé dans la caisse. Ce qui n’est pas le cas des autres collaborateurs, toujours payés au lance-pierres...

 

Les people de Biron sur facebook

Sur Facebook, de chargé de communication cde Conseil départemental a envoyé une photo du vernisssage, à Biron, des chefs d’œuvre de la fondation Maeght. Las, on ne voit sur l’image aucun chef d’oeuvre, mais tout au contraire les peoploe venus se gaver de petits fours... Comme on dit chez nous, c’est con comme Biron...

 

 

La Dordogne Libre au Conservatoire

Fin juin, la Dordogne Libre au a dû recourir à un renfort pour le lointain et difficile reportage compte rendu de la journée de clôture du conservatoire de musique à la Visitation. Un concurrent facétieux a expliqué que les journalistes tituta laires étaient occupés à passer leur bac. Et vous trouvez ça drôle?

 

Sud-Ouest et les accidents agricoles

Le 6 juin dernier, Sud Ouest Dordogne a relaté un accident de motoculteur à Payzac. En l'illustrant avec une photo de tracteur. C'est confirmé, les urbains plumitifs du journal de Bordeaux connaissent mieux Google que John Deere...

 

Les grenouilles de Grignols, buzz et réalité

Les médias locaux et la troupe facebookienne de leurs sites suiveurs se sont mobilisés, davantage que contre la loi travail, pour la défense de gentils ruraux condamnés à combler leur vieille mare à chants de grenouilles, à la demande de méchants résidents.

Ignorer que ce sont les anciens habitants du coin qui protestent contre cette mare nouvellement creusée et installée au milieu d’eux par des néo-ruraux est évidemment plus fun que la réalité, toujours plus complexe...

 

Les perles de facebook

Laetitia Brimaud, de Claudette Interim, sur la page  de la Dordogne Libre (7/6/2016 11h52), à propos de la  grève SNCF:
 « Je licenciées tous c Fenean qui font chier le monde qu' il travaillait dans le privé je pense que certains aurai pris la porte depuis longtemps » (Sic, en français dans le texte)

 

La feuill'info sans papier

La Feuill’info, mensuel d’informations spectacles alternatives à dominance rock prévoit sa dernière édition papier pour cet été. ensuite, pour être au courant d’une culture « différente », il faudra utiliser un ordinateur. Comme tout le monde...

 

Autisme internautique en Dordogne

Deux pauvres geeks ont eu l’idée géniale de lancer un facebook purement Dordoniais, Blinkee. On attend encore mieux. Par exemple, que les 35 habitants de la commune de Saint Cassien, la plus petite du département, fassent le leur, pour rester devant leur écran au lieu de se rencontrer en vrai...

 

Ribéracois plus riche

A côté du mensuel gratuit des sorties en Dordogne Ici et là, Totem, qui ne ratisse que le Ribéracois fête son quinzième numéro. Les lecteurs y trouvent leur compte en sorties locale sans avoir besoin de prendre la route de Périgueux. Quelle chance. Le seul défaut de la revue est d’être imprimée à La Rochelle

 

Leclerc roi des ramblas

Les Géraud, qui se sont toujours posés en défenseurs de la librairie indépendante ont vendu leur librairie Marbot, des boulevards de Périgueux, à Leclerc. Ce qui n’a surpris personne en ville. Sur une ou deux pages de commentaires donnés par la presse locale, il e manque cependant la seule information objective qui intéressait tout le monde: le prix. Ainsi que celui de la location du kiosque sur l’espace public face à Monoprix...

 

 

Les amis du défunt

Sur Facebook un « groupe des amis de Philippe Cornet »  feu  leader suicidé de la droite périgourdine , est à la pêche aux adeptes. s’il avait eu des amis non virtuels, en serait-on là?

 

Guéna ministre de l’information, in memoriam

A l’occasion du décès de l’ancien maire de Périgueux les hommages et biographies détaillées ont fleuri dans les gazettes. Mais peu de journalistes, dans cette profession oublieuse, se sont souvenus qu’un des actes du grand homme avait consisté, comme ministre de l’information, à virer des journalistes de l’ORTF après Mai 68 pour cause de grève.

 

 

Bonne musique sur les ondes

La semaine dernière, les radios de service public de France étant toutes en grève, à l’exception des couillons de France Bleu Périgord,  on a eu enfin droit sur les ondes, pour passer le temps à de la bonne musique pas chiante . Y compris sur France Musique 

 

La CGT incomprise de Sud-Ouest

Sud ouest annonce un deuxième mouvement de grève en quelques semaines, à ,l’imprimerie du timbre de Boulazac qui emploie 420 salariés. On se demande un peu pourquoi.  La réponse serait peut être dans une information plus complète. Le Périlgourdin vous la livre:  ils étaient encore  750 salariés en 1987,  600 salariés en 2005, etc...

 

Tous les mêmes? 

« Départementales en Dordogne: les leaders des partis ont tenté de monter leurs différences » a titré cette semaine un quotidien local. A qui  donc profite ce  refrain  ? 

L’hebdo régional de France Bleu

France Bleu vient de lancer, avec ses journalistes des stations un hebdo de notre grande région région ALPC. sans, selon les syndicats, de rémunération supplémentaires, les pauvres ne pouvant, dans la situation monopolistique, menacer d’aller travailler ailleurs. Pas de doute, on est bien dans une écrasante grande région.

 

 

France Bleu, ah la vache

 

France Bleu Périgord a envoyé un de ses représentants au salon de l’agriculture à Paris. Autrefois, ils y allaient à trois. Voici venu le temps des vaches médiatiques maigres.

 

 

Google frappe à Thenon

Pour illustrer une agression au bar des Chasseurs, au bord de la route de Brive à Thenon, Sud-Ouest a publié la photo d’une rue... voisine . Le photographe Google a encore frappé...

 

 

Déçue de la télé à Ribérac

Une habitante de Ribérac qui avait tenté en vain d’être sélectionnée dans l’ émission de France 2, « Dans la peau d’un chef » a porté plainte pour « préjudice de déception ». Elle devrait postuler pour « dans la peau d’une pauvre fille », on ne serait pas déçu.

 

 

Un site internet préhistorique

Le site du Musée National de préhistoire des Eyzies est le seul où on cherche longuement sur les moteurs de recherche les données pratiques du genre jours et heures d’ouverture sur des sites publics.. Heuresusement Perigord-Découverte site privé, donne tout de suite la réponse. Ca doit être un truc de gauche.

 

Jacques Auzou maire footballistique de Trélissac. TFC Mag, le magazine du club de foot de Trélissac, dont le directeur est pourtant le patron du Leclerc local, s’ouvre par un éditorial de Jacques Auzou, maire de la concurrente Boulazac, mais aussi président de l’agglomération. Une vraie consécration dans cette lutte fratricide. De quoi faire se retourner Francis Colbac dans sa tombe politique.

 

Un  guide  des entrepreneurs devant les prud’hommes

Objectif Aquitaine, qui appartient au groupe La Tribune fait un raout le 20 janvier pour lancer son guide des entreprises de la nouvelle région. Un vademecum pour lequel elle oublie que 5 jours plus tard, elle se retrouve en jugement devant les prud’hommes de Périgueux pour avoir largué, en lui refusant un certificat de licenciement, son ancienne correspondante en Dordogne qui se retrouve gros jean comme devant à Pôle Emploi. un guide des pratiques d’entreprises par l’exemple, sans doute...

 

Un ex citizen kane à à Excideuil

On a reçu en Dordogne les voeux de la FAVA, Franco American Vocal Academy qui vient tous les été en Dordogne sponsorisée par l’ex homme d’affaires résident d’Excideuil André Added. Lequel est surtout connu chez nous pour avoir fermé le magazine le journal du Périgord. Souhaitons donc pour les consoler une bonne année aux chômeurs de cet ancien magazine.

 

Mémoire courte dans la presse écrite

L’ancien diffuseur de presse de Périgueux, qui tenait la maison de la presse des boulevards et avait son dépôt rue de Chicago pour distribuer tout Périgueux est décédé. Aucun titre local dont il fut l’ami attentif n’en a soufflé mot. Normal, il était discret, tout ça, c’était avant, et les mémoires sont courtes.

 

Condoléances à Sud-Ouest.

On a appris dans les colonnes du Sud-Ouest le décès de la rédactrice, et femme du directeur de l’hebdomadaire l’Echo du Ribéracois. Le quotidien adresse à la famille et aux proches ses plus sincères condoléances. Et désintéressées.

 

Une blonde, de la DL à TF1

Les Périgourdins qui ont suivi sur TF1 sur le voyage du pape en Afrique auront au passage reconnu le joli minois de la blonde envoyée spéciale Frédérique Agnès, puisqu’elle avait débuté très jeune lors d’un stage à la Dordogne Libre, effectué grâce à l’amicale pression de son père, qui travaillait au monde, sur le rédac chef de l’époque, via le PDG du groupe Sud-Ouest Jean-François Lemoine. Si la planète cherche en ce moment des recettes durables, en voilà une. Comme le diamant, le piston est éternel.

 

Bolloré version Trélissac

Cette année est apparu un nouveau magazine, TFC mag, le magazine du Trélissac football club, dont le directeur est Fabrice Faure, ci devant président du club et patron du Leclerc Trélissac. Dans nos cambrouses, on a les Bolloré qu’on peut.

 

Sud-Ouest: des mobylettes pour les photographes!

Le même jour, les lecteurs de Sud-Ouest ont pu en page fait divers admirer une photo de la place Francheville réalisée par un photographe de l’agence et une autre de Villetoureix signée Google Street View. La relocalisation des signatures sera réalisée dès que les journalistes auront acheté des mobylettes.

 

Les gymnases de Périgueux à la rue

La page facebook Bar Vergers propose de faire de la gym dans Périgueux, autour de Julien Moreau, en se servant du mobilier urbain. Bonne nouvelle pour le conseil départemental désormais dispensé de construire des gymnases

 

France 3, répétitions grottesques

Les télespéctateurs viennent de se taper, comme hélas souvent, deux fois de suite le même reportage de France 3 dans le journal télévisé régional, puis dans le journal départemental qui suit. Mais cette fois, sur un sujet particulièrement inédit, un micro-trottoir de touristes au guichet de la grotte de Lascaux.

  2015 et avant....

 

 

Sud-Ouest, canard diesel

Selon le Canard Enchaîné du 9/10/2015, le « chantage » sur les achats d’espaces publicitaires exercé par Volkswagen pour bloquer à certaine dates, les articles sur le « menteur diesel » a concerné la presse régionale. Deux titres contactés, Ouest France et Sud Ouest « n’ont pas vu où était le problème ». Notre future grande région est pourvue de médias d’une grande sagesse.

 

Tempêtes dans un verre d’eau:
Nouvelles embrouilles dans  la blogosphère périgourdine.

Après que Jean-François Cros, ex des tas de choses dont bistroquet et politicien mais toujours blogueur ait publié sur sa page facebook la photo d’un « concurrent » endormi devant  un bistrot du marché de Périgueux, des menaces outragées ont fusé sur la toile.
La « victime », qui est le «  délégué à la communication, festive   du « club de la presse » du Périgord ,  et qui a lancé des anathèmes urbi et orbi s’était déjà illustrée  l’an passé pour avoir blessé, d’un lancement de verre de bière,  un autre concurrent local le « directeur » du site  Périblog. Bref,  le fameux « recul journalistique » n’a pas encore irrigué le cerveau des acteurs des nouveaux médias

 

France Bleu Périgord et la réduction
Une question du jour sur France Bleu Périgord: « Faut-il réduire la durée d’hospitalisation pour faire des économies? »  Question subsidiaire, faut-il réduire les temps d’antenne locale pour entendre moins de conneries?

 

La presse périgourdine et les  trains qui arrivent à l’heure
La presse locale a relaté cette semaine un accident qui a retardé le train Périgueux-Bordeaux. Le train en question étant régulièrement  retardé, les médias locaux pourraient revoir leur séculaire philosophie  et ne parler désormais que des trains qui arrivent accidentellement à l’heure.

 

Journalistes scotchés  à Sud-Ouest
En cette fin d’été, l’édition Dordogne du journal Sud-Ouest (20/8) a illustré un fait divers de la rue Ludovic Trarieux à Périgueux avec une photo pêchée dans Google street view. Bonne nouvelle pour cet hiver, plus besoin d’aller se geler dehors pour faire semblant d’être sur le terrain.

 

 

Les internautes contre les clodos
Pour justifier son nouve arrêté anti-mendicité pour cacher la misère en « centre « historique » aux touristes cet été, le maire de Périgueux se justifie par un sondange des internautes du journal Sud-Ouest.   C’est beau, la nouvelle démocratie dictée par les little  brothers de facebook

 

Abstentionistes à la page  
les journalistes de Dordogne revotent. Pour ses instances nationales, la profession, avec  35,66% seulement de votants.n’a en effet pas atteint le quorum de participation requis au premier tour.  Ces abstentionnistes, ce sont ceux là même qui vous donnent des leçons de citoyenneté à longueur de colonnes, chaque jour, dans votre journal, radio ou télé,  locaux et régionaux. Des noms, des noms! Pas besoin, vous les connaissez.

 

Les analphabètes de Facebook:

Dans le Le best off des messages  débiles

 

 

Page FB  Dordogne Libre 17/11/2015  « Quand c'est les jeunes qui font quelques chose sa dérange toujours eux au moin on le mérite contrairement a vous il témoigne l'amour qu'ils ont pour leur pays et il cherche pas la guerre ou il n'y a pas lieu d'être a bon entendeur. »  (Mickael Mathis Clément ,« PDG " d’une "hit radio »).  De toute évidence, lui aussi  a passé plus de temps dans la rue qu'en cours de français.

 

 

Journalistes pétrocores  en carte

Pour les  élections de la commission paritaire chez les journalistes, deux Périgourdins ont l’honneur d’être présentés par leurs syndicats respectifs, Hervé Chassain (S.O.) et Claude-Helène Yvard (indep.)  Lesquels appartiennent au club de la presse du Périgord, où figurent surtout des petits people communiquants. En voilà donc au moins deux sur 50 soit 1 sur cent  qui passent à des choses sérieuses.  

Le Monde des robots

Si les lecteurs  Périgourdins du journal Le Monde n’ont pas retrouvé leurs petits  dans le module d’analyse chiffrée des résultats dans le Département avec des définitions virtuelles de rapports de force semblant provenir de la planète Mars, c’est normal. Le journal a remplacé pour cette tâche ses correspondants humains par des robots. S’agissant d ’un journal  de référence, bienvenue dans l’avenir radieux des médias.

Sud-Ouest, l’arbre qui cache la forêt

Pour illustrer avec photo la mort d’un élagueur quadragénaire lors de l’abattage d ’un peuplier mort au bord d’un  ruisseau, ce qui permet de gros titre, sud-Ouest a publié (17/4/2015)  le cliché d’un jeune  découpeur, devant une maison, sur un arbre au sol,  lequel était un chêne. C’était notre rubrique illustrer pour illustrer

 

Chimie  agricole à la Une

Pour son anniversaire, l’hebdo agricole  « Réussir le Périgord » a offert à ses abonnés une repro de son premier numéro, intitulé alors l’Agriculteur de la Dordogne. En première page, cet organe de la Chambre d’agriculture, que domine la FDSEA  faisait déjà de la publicité pour un désherbant Péchiney. C’est génétique. Et  pas modifié.

 

France Bleu Périgord fait l'oeuf, pas la grève

 

«  C'est Pâques aujourd'hui, on se réveille tranquillement pour aller chercher les oeufs en chocolat. Attention toutefois aux excès pour le poids et le foie. « (France Bleu Périgord 5/4/2015 Avec de telles infos, voilà des travailleurs de l'audiovisuel public qui auraient mieux fait  d’être en grève, comme leurs camarades.