Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le Périlgourdin

Blog pour une information locale rieuse et partagée loin des tristes monopoles

A LA UNE. Le best-off des Unes du Périlgourdin

 

 

REVEILLONS CHARITABLES OBLIGATOIRES 

      Amazonie-Dordogne, sauvons nos indigènes!      



C'est la saison: à portée de nos tables surchargées de foie gras et de champagne , et galettes de rois, la télé nous appelle à mettre  la main à la poche pour les charités les plus diverses.  L'association Survival lance un appel en faveur des suivant en faveur des indiens Guaranis, menacés par le « progrès » et les bétonneurs.
En parallèle,  Le Périlgourdin a décidé de lancer le même appel  pour la défense des indigènes Pétrocoriens, menacés par l’extension de la ville et de ses entités CAP-Isle-Manoire.

 

 

 

Guaranis.jpg

 

 

 

Traduction en Périgourdin de l’appel de Survival ci-dessusMartin

« Chers amis

« La situation des périgourdins du sud-ouest de la France est, à l’heure actuelle, l’une des plus tragiques que nous connaissons. Après des décennies d’invasion par les centres commerciaux et la conversion récente de la presque totalité de leur territoire traditionnel en zones commerciales et interconsulaires, ils tentent désespérément d’en réoccuper certaines parties. Mais ils se heurtent à une résistance brutale.

« Il y a à peine trois mois, des hommes de main recrutés par la présidence, ont fait irruption sur leurs communautés de communes, en les obligeant à se regrouper, développant les routes, industrialisant l’approvisionnement alimentaire et médical des villages. ce type d’attaque se multiplie dangereusement.150 habitants de Saint-Antoine d’Auberoche ont été sommés par leur communauté d’Isle Manoire de se fondre avec la CAP dans un ensemble de près de 100 000 habitants  où ils seront détenus avec un accès limité à des avocats ou des interprètes,   alors qu’ils parlent encore le patois.

« Ralliés par force et sans élections avec leur territoire ancestral, les PérilGourdins dont la forêt Barade, la terre sacrée est à l’origine de toute la vie, vivent dispersés le long des routes menant à des décharges ou échangeurs divers, dans des réserves où ils ne peuvent plus chasser à cause des randonneurs citadins, ou collecter pour se nourrir, des caméras ayant été placées dans les déchetteries. Limités à l’alimentation e foie gras, leur taux de cholestérol et d’obésité infantile sont désastreux.

« La perte chronique de leurs terres  s’est accompagnée d’une terrifiante épidémie de suicides, inégalée sur le reste des communes de la Dordogne. Les parents et les aînés de la communauté de communes et de la communauté d’agglomération ne sont plus comme autrefois des modèles pour les jeunes, et un grand nombre d’entre eux succoment à la dépression.

« La situation faite aux Périlgourdins est une des pires que connaissent les indigènes de Dordogne. Si les préfets successifs, y compris l’actuel, ne sont pas insensibles à leur immense détresse, aucun d’ente eux n’a jamais réussi à la juguler.  Nombreuses sont les communautés périlgourdines qui  ont attendu des décennies pour que les autorités reconnaissent les droits.  Tandis qu’ils tentent désespérément de préserver e qu’il leur reste de leur identité, leurs terres ancestrales, jadis fertiles, sont réduites à néant par l’expansion économique de Boulazac.
« Le périlgourdin lance donc une campagne d’envergure internationale en faveur des indigènes de Dordogne...

 

TRANSPORTS

 

TER, un label "Trains En Retard" pour les fêtes?

 

Gare 008

 

Qu'elle est belle, notre  gare de Périgueux à la nuit tombée...

Mais on y aurait préféré des horaires de trains commodes

 

 

 

Depuis le  11 décembre la SNCF a changé  les horaires des trains TER sans tenir compte des heures d’embauche et de sortie des sociétés privées et des établissements publics. Cette mesure est-elle destinée à englober dans des horaires normaux les retards trop souvent constatés? Nous saurons en décembre si TER signifie Trains En Retard. 

 
Dans nos blagues de cour d’école des comptines nous faisaient autrefois rire autour de signes qui se multipliaient. PTT comme petit travail tranquille, et déjà aussi SNCF comme « Société Nationale des Canards Fatigués,  ou « Savoir Nager comme Fernandel ». Le concours est ouvert par Jicé le Périlgourdin pour TER. Notre rubrique échos de la semaine 41, intitulée  : Train train et humeurs faisait déjà, sur le fond, état des nouveaux horaires, qui vont nous faire arriver à  Paris 10 heures au lieu de huit heures et  à  Limoges trois minutes avant l’heure de l’école. Même en courant, difficile d’être dans les clous . Parmi les passagers quotidiens en colère, figure le juge Michel Dutrus qui avait accepté sa mutation  sur la foi en une liaison fiable. Et la SNCF ne plaide même pas coupable...
 

 

 

 

 

 

SANTE: 

Au sein rose de la mairie

 

 

Mairie octobre roseOctobre rose ! Rien à voir avec les primaires socialistes, et pourtant on est en plein dedans......
C'est le titre de la très louable opération nationale contre le cancer du sein, et qui a lieu durant tout le mois. A Périgueux, faute de banderole d'otages sous la main, le fronton de la mairie s'est ainsi drapé d'espèces de coques roses qui font très vaguement ressembler à des soutifs! A deux ans et demi des échéances municipales, chercher du soutien de toutes parts est légitime, et la politique peut se nicher partout. Les égéries de l’opération ruban rose,  la bonne vieille Annie Le Cam, qui œuvre au sein  de la ligue (pas communiste mais contre le cancer), ou l’épouse du conseiller général Jean-Paul Daudou sont en effet peu suspectes de ballotter à gauche.  Et pourtant, pendant les années Darcos,  quelques années, elles ont illuminé à, leur corps défendant, la mairie d’une couleur qui était prémonitoire, et qui est bien jolie. 

Commentaire: Soutien mais pas souteneur L’équipe du Syndicat départemental de l’energie  apporte son soutien à Octobre rose l’association qui milite en faveur de la prévention du cancer du sein en éclairant en rose ses locaux des allées de Tourny à Périgueux. Quand on a l’esprit ouvert et de l’énergie à revendre on éclaire carrément toute la façade en rose. Ne pas confondre avec la lanterne rouge des maisons closes.
                                   Jicé (Lire aussi la chronique de Jicé sur notre page humeurs «  Les humeurs du caneton déchaîné)

 

Septembre 2011

 

POLITIQUE 

Xavier Darcos, ou l' ex du toujours moins

 

« L’implication de Xavier Darcos dans la vie politique régionale se réduit comme peau de chagrin » (France Bleu Périgord 26/9/2011):  l’ancien maire de Périgueux battu aux dernières municipales a en effet annoncé sa démission  de son poste de président du groupe d’opposition au Conseil régional.  Pour ce qu’il y faisait, personne ne s’en apercevra.  Il est trop pris par ses balades planéaires pour l’Institut Français, un  plaçou moins ingrat. On s’en souvient, l’élu a déjà largué la présidence de la communauté d’agglomération de Périgueux quand il n’en a plus été président, et Périgueux quand il n’en a plus été le maire. il y a des gens comme ça qui veulent être le chef ou rien. Et qui s’acheminent à grand pas vers le rien. (A lire aussi dans notre page revue de presse) 

 

Commentaire:

Xavier Darcos renonce à la présidence du groupe d’opposition au Conseil régional un poste que l’ancien maire UMP de Périgueux occupait depuis dix-huit mois. « Il m’est difficile de trouver la disponibilité nécessaire à l’exercice réel de cette responsabilité » déclare-t-il. Aujourd’hui, il est président exécutif de l’Institut français et secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences morales et politiques. « Charges passionnantes, mais lourdes. » Michel Diefenbacher, député du Lot-et-Garonne, lui succédera. Xavier Darcos restera toutefois conseiller régional. Egalement auteur de livres dont le dernier qui vient de sortir aborde la vie amoureuse des Romains, cela inspire 3 remarques. A-t-il encore le temps de s’occuper de la sienne (vie amoureuse) ? Nous voilà rassurés sur le niveau de ses revenus à ainsi cumuler tant d’occupations dont les charges ne doivent pas être aussi lourdes qu’il le prétend. Comment fait-il pour concilier au sein de cette académie, les notions de sciences morales et la politique ? Après Périgueux voici le périlleux !    

                                                                               Jicé  (Lire la chronique de JC dans notre page les commentaires du caneton déchaîné)

 

 

MILITANTISME

Le  Comité pour le Périgord Libre demande les JO à Négrondes

 

Le comité pour le Périgord Libre a été créé à l'automne 2009. Son but est de « retrouver le faste et le charme de ce territoire d'antan qui n'a jamais disparu »
Il s’est choisi  Négrondes comme capitale spirituelle, car "Négrondes spirituals" (Négrondes pas trop fort quand même), Les Eyzies comme Capitale Historique,  pour emmerder Le Bugue et Montignac....
Sarlat, Bergerac Périgueux et Sorges seront ses  capitales nutritives.
Saint-Médard d'Excideuil est sa capitale Mode « parce que y'a Repetto »... et les 555 communes  de Dordogne sont élevées au rang de capitales culturelles.....au vu de toutes les si nombreuses manifestations proposées!  Ribérac est capitale Off....icielle...évidemment!"..........

Première action dès qu'aura été  obtenue l'indépendance du Périgord : dévier l'océan Atlantique avec pour mot d'ordre : "la Mer  à Négrondes"

 

Premier décret du gouvernement du périgord Libre: refuser l'asile politique aux immigrés d'origine roumaine, mesurant moins d'1,70 m, mariés à une italienne et s'appelant Nicolas.

 

Le CPL est enfin la devenu la tête de pont de la candidature de Négrondes aux JO de 2018 et de 2020.
Le « moelleux au chocolat de Vero » a par ailleur été décrété plat national. Contact, Romain Chouat sur Facebook. 

 

 

 

RENTREE

Au lycée Jay de Beaufort, pénétration par derrière obligatoire

 

 
C’est cette semaine  que devaient en principe commencer les travaux de la verrière du lycée Jay de Beaufort. Patatras, la grue  n'a pas pu être installée samedi. Une péripétie de plus dans les conséquences du  délire architectural incompatible avec le fonctionnement de l’établissement.  Selon le Conseil régional, maître d'ouvrage du projet, l'objectif est « d'améliorer les caractéristiques thermiques et acoustiques de cette verrière », pour un coût total de 3 millions d'euros.
Pendant six mois,  il faudra donc pénétrer par derrière dans ce lycée, ce qui ne feront pas gagner, pour une fois, quelques centimètres, mais perturbera  la vie quotidienne de 1050 ados. Quant à avoir décidé de démarrer ce chantier  précisément au moment de la rentrée scolaire plutôt que pendant les vacances, c’est encore d’ une intelligence rare. De Darcos à Chatel, Nos ministres de l’éducation sont décidément des intellectuels qu’il faudra vite oublier...

Réactions : "de la veranda four à la serre glacière et inversement"
Le lycée Jay de Beaufort sera en travaux pour quelques mois afin de refaire la verrière sous laquelle les élèves et enseignants étaient dans un four l'été et une glacière l'hiver, sans compter les nombreuses fuites en cas de pluie et les conditions acoustiques déplorables. N'importe qui aurait pu prédire de telles conditions invivables, sauf les architectes qui se sont fait plaisir, les bâtisseurs qui ont dû rogner sur la qualité des matériaux et de la main d'œuvre et le Conseil régional commanditaire et maitre d'ouvrage qui a payé rubis sur l'ongle cette erreur monumentale. Les contribuables que nous sommes n'y trouvent pas leur compte parce qu'avec le démontage et la reconstruction (efficace on l'espère) la note est sérieusement alourdie de 3 millions d'euros (pour l'instant). Quelle conséquence pour les fautifs? Aucune. Pour ce genre d'affaire il n'y a jamais de responsable, car tout le monde se renvoie la balle. Misère! Auriez-vous par hasard entendu parler de la situation économique catastrophique que nous traversons? Il serait temps d'y trouver remède. Et voilà maintenant que pour une histoire de pied, la grue est repartie à Bordeaux. Espérons que nous ne devrons pas faire trop longtemps le pied de grue pour attendre la prochaine.